Liberté conditionnelle pour Gaoual et Cie : “nous souhaitons que cette mesure soit élargie aux autres” (Me Béa)

Print Friendly, PDF & Email

La liberté conditionnelle pour “raisons de santé” accordée vendredi aux responsables de l’UFDG détenus à la Maison centrale de Conakry depuis 8 mois maintenant que sont Ousmane Gaoual Diallo, Ibrahima Chérif Bah, Mamadou Cellou Baldé et Abdoulaye Bah a été accueilli avec enthousiasme par l’avocat Salifou Béavogui.
“Nous avons accueilli la nouvelle avec enthousiasme et nous souhaitons que cette mesure soit élargie aux autres”, a déclaré Me Béa, contacté par Mediaguinee. 
A noter que Ousmane Gaoual et Cie, hospitalisés depuis quelques jours à l’hôpital Ignace Deen sont poursuivis pour des faits de “fabrication, d’acquisition, de stockage, de détention, usage d’armes légères, de guerre, de détention, de munitions, de menaces, de destruction d’édifices publics et privés”.
Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.