Liberté conditionnelle pour Gaoual et Cie : « nous souhaitons que cette mesure soit élargie aux autres » (Me Béa)

Print Friendly, PDF & Email

La liberté conditionnelle pour « raisons de santé » accordée vendredi aux responsables de l’UFDG détenus à la Maison centrale de Conakry depuis 8 mois maintenant que sont Ousmane Gaoual Diallo, Ibrahima Chérif Bah, Mamadou Cellou Baldé et Abdoulaye Bah a été accueilli avec enthousiasme par l’avocat Salifou Béavogui.
« Nous avons accueilli la nouvelle avec enthousiasme et nous souhaitons que cette mesure soit élargie aux autres », a déclaré Me Béa, contacté par Mediaguinee. 
A noter que Ousmane Gaoual et Cie, hospitalisés depuis quelques jours à l’hôpital Ignace Deen sont poursuivis pour des faits de « fabrication, d’acquisition, de stockage, de détention, usage d’armes légères, de guerre, de détention, de munitions, de menaces, de destruction d’édifices publics et privés ».
Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.