Liberté de la presse : la Guinée rejette le classement de RSF (lettre)

Print Friendly, PDF & Email

Dans une correspondance adressée au secrétaire général de Reporters sans Frontières (RSF), le ministre de l‘Information et de la Communication Amara Somparé a rejeté le rapport 2020 de la liberté de la presse en Guinée.

« Nous avons noté dans vos argumentaires, la reconduction des mêmes critiques que celles formulées dans votre précédente publication. Votre rapport se résume à un catalogue de critiques à l’égard de l’administration, les acteurs politiques au pouvoir, les tribunaux que vous désignez comme les seuls acteurs des violations de la liberté de la presse. Vous trouvez abusif qu’un citoyen, occupant un quelconque poste de responsabilité, porte plainte contre un journaliste qui a porté atteinte à son honneur et à sa vie privée » déplore le ministre. Rappelant qu’ « en dépit des nombreux dérapages enregistrés au sein de la presse, aucun cas de condamnation de journalistes à des peines privatives de liberté n’a été enregistré en Guinée »

Courrier -rép. RSF-13052020

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!