Dadis et Cie incarcérés : « le tribunal, sans titre, ni droit, a décidé d’incarcérer nos clients à la maison centrale » (Me Pépé)

Alors que l’ouverture du procès du massacre du 28 septembre 2009 est programmé pour demain mercredi 28 septembre soit 13 ans après les faits, ce mardi 27 septembre, certains inculpés ont été reçus dont l’ex-chef de la junte Moussa Dadis Camara par le chef de Greffe du tribunal ad-hoc chargé de juger le dossier qui a fait plus de 150 morts, des blessés et victimes d’abus…

Arrivés dans des véhicules différents, Moussa Dadis Camara, ex-président de la transition de 2008 qui a pris le pouvoir à la mort du général Lansana Conté le 22 décembre 2008, le colonel Tiégboro Camara et le Colonel Claud Pivi alias « Coplan » vont, sauf changement de dernière minute, passer leur première nuit en prison.

Interpelé par les journalistes, l’un des avocats de Dadis Me Pépé Antoine Lamah a précisé que tout ceci est en violation flagrante de la loi.

« Le tribunal  de première instance de Dixinn en violation flagrante de la loi , sans titre, ni droit a décidé d’incarcérer nos clients à la maison centrale de Conakry. Nous ne sommes pas prêts à nous pilier à cette inégalité,  nous avons sollicité la médiation du bâtonnier.  Je viens de sortir d’une réunion avec le garde des Sceaux,  nous attendons son retour pour tirer toutes  conséquences》

Plus finir, l’avocat de de confier que son client est toujours dans l’enceinte du tribunal ad-hoc. « Ils ne sont pas encore aller en prison, ils sont dans les locaux du tribunal delocalisé.

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.