L’Inde annonce l’ouverture de 18 ambassades en Afrique : la Guinée sur la liste !

Print Friendly, PDF & Email

En visite en Ouganda, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé mercredi l’ouverture en Afrique de 18 ambassades. La Guinée, de source diplomatique, est concernée.

Deuxième pays le plus peuplé du monde après la Chine, l’Inde compte sur le continent que 29 ambassades. La Chine elle en a 50.

Selon un responsable indien, cité par l’Agence France-Presse, New Delhi qui croit fermement que l’Afrique est un continent d’avenir, espère ouvrir ses nouvelles ambassades dans les trois ans à venir, sans préciser dans quels pays elles seraient installées.

En avril dernier, le gouvernement indien a publié un communiqué, repris par le quotidien The Times of India dans lequel il cite les 18 pays concernés par cette décision.Il s’agit du Burkina Faso, du Cameroun, du Cap-Vert, du Tchad, du Congo, de Djibouti, de la Guinée équatoriale, de l’Érythrée, de la Guinée, de la Guinée Bissau, du Libéria, de la Mauritanie, du Rwanda, de Sao Tomé & Principe, de la Sierra Leone, de la Somalie, du Swaziland et du Togo.

« L’ouverture de nouvelles ambassades permettra de renforcer la coopération économique entre l’Inde et l’Afrique et de consolider les liens avec la diaspora indienne établie dans les pays africains », avait mentionné le gouvernement indien dans son communiqué.

En octobre 2015, le président guinéen Alpha Condé à New Delhi pour le sommet Inde-Afrique a signé deux accords avec le Premier ministre Modi. Le premier accord, rapporte APA, concerne la modernisation de l’agriculture guinéenne pour 55 millions de dollars et le second sur la construction de deux hôpitaux en Guinée avec un financement de 35 millions de dollars.

L’Inde qui a entamé depuis quelques années une offensive vers l’Afrique est en compétition avec la Chine qui a développé de nombreux liens commerciaux, financiers et diplomatiques avec le continent noir.

Selon une note chiffrée parcourue par Mediaguinee, cette dernière décennie, les échanges commerciaux entre l’Inde et l’Afrique ont été multipliés par cinq, passant de 11,9 milliards de dollars en 2005-2006 à 56,7 milliards de dollars en 2015-2016. Selon les perspectives, ces échanges devraient atteindre le seuil des 100 milliards de dollars d’ici la fin de 2018 avec les nouvelles percées que le pays a effectuées sur le terrain économique.

Noumoukè S.

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.