Linsan (Kindia) : des citoyens en colère caillassent et brûlent des maisons après la mort d’un jeune

Print Friendly, PDF & Email

La sous-préfecture de Linsan était en ébullition ce jeudi 10 février. Les citoyens en colère ont pris d’assaut les édifices publics et plusieurs concessions de la localité. Ils ont caillassé certains et brûlés d’autres. 

Selon nos informations,  c’est suite à la mort d’un jeune emprisonné pour vol qui est la base de ces mouvements violents.

C’est ce jeudi matin aux environs de 10 heures que des mouvements ont éclaté au centre ville de la sous préfecture de Linsan. Contacter au téléphone,  Elhadj Kabinet Kaké, l’un membre de la délégation spéciale à Linsan explique :《 C’est suite à une affaire de vol à une société appelée CRDC qui fait actuellement la route Coyah-Dabola. Selon eux, un jeune du nom de Moussa Gninet Sylla aurait volé 5 pneus et filmé par la caméra.  Le jeune lui a reconnu avoir volé 3 qui ont été retournés à la société.  C’est que il y’a un partenariat entre la police et cette société pour des questions de gardiennage. Maintenant pour corriger le jeune on lui a enfermé à la police. Comme il était seul, c’est là-bas  qu’il s’est pendu à l’aide de sa ceinture.  C’est après cela on a été informé par le maire, nous sommes venus prendre le corps et l’envoyé à la morgue au niveau du centre de santé.  Soudain les citoyens se sont levés pour manifester leur colère.  》 A  d’abord expliqué avant d’ajouter.

Quand ils se sont levés, ils ont voulu d’abord prendre le coprs au centre de santé mais ils n’ont pas pu. Après ils sont dirigés chez le commissaire Delsein Béavogui et ils ont caillassé sa maison qu’il vient de construire.  Ensuite, ils sont aller brûlés la maison d’un bénévole du nom de Doumbouya qui etait parti prendre le defunt chez lui. Enfin, ils se sont attaqués aux sièges de la police et de la gendarmerie caillassés les vitres.  La circulation a été bloquée. Ici nous sommes dans une insécurité totale et nous n’avons que trois policiers pour tout Linsan.  》 Ajoute-t-il

Aux dernières nouvelles les autorités administratives du centre urbain de Kindia ont été informées.  Le corps de Moussa Gninet Sylla marié  et âgé  de la trentaine  est toujours au centre de santé de Linsan. 

Aboubacar Dramé,  correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.