L’ISMGB devient partenaire d’une Chaire de Recherche et de Formation internationale avec le soutien d’AMR

Print Friendly, PDF & Email

Centre Emergeant Mines et Société au sein du réseau des Centres d’Excellence Africain, et maintenant partenaire d’une chaire internationale de recherche et de formation, l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB) connait actuellement une transformation sans précédent. Cet établissement de renommée historique est en passe de devenir une référence internationale pour la formation et la recherche dans le secteur minier en renforçant ses collaborations avec des institutions d’enseignement supérieur et de recherche de haut niveau.

C’est en effet le 16 décembre 2020 qu’une convention de partenariat a été signée entre l’ISMGB et la Chaire Industrie Minérale et Territoires, portée par 4 grandes écoles d’ingénieur françaises, les écoles des mines de Paris, Nancy et Alès et l’école de géologie de Nancy (http://www.industrie-minerale-territoires.fr). Basée sur du mécénat et pour une durée de 5 ans, l’adhésion de l’ISMGB à la Chaire a bénéficié du soutien financier de la société Alliance Minière Responsable (AMR, fondée par Romain Girbal et Thibault Launay) à hauteur de 30 millions de francs guinéens.

La Chaire Industrie Minérale et Territoire s’inscrit dans un contexte mondial de demande croissante en ressources minérales de plus en plus diversifiées marqué par des enjeux cruciaux pour les sociétés contemporaines à l’échelle des territoires et de la planète. Ces enjeux sont notamment amplifiés par les besoins nouveaux en matériaux primaires liés à la transition énergétique et numérique, les incertitudes liées aux évaluations économiques, les tensions géopolitiques, et par les attentes de la société civile, qui souhaite être associée aux processus de prise de décision concernant l’exploitation des ressources du sous-sol.

La Chaire a pour mission d’aborder ces enjeux par une approche interdisciplinaire associant étroitement les compétences techniques inhérentes au secteur minier, et les sciences humaines et sociales. Ce nouveau corpus méthodologique s’applique sur des travaux de recherche portant sur la dynamique existante entre l’industrie minérale et son territoire, ainsi que sur des actions de formation, à tous les niveaux, pour former une nouvelle génération d’experts responsables dans le secteur minier capable d’intégrer les enjeux contemporains.

Par ce partenariat l’ISMGB bénéficie non seulement d’un accès privilégié aux formations professionnelles soutenues par la Chaire, mais également de collaborations rapprochées avec les centres de recherche associées aux écoles fondatrices de la Chaire. Le territoire minier guinéen a justement été choisi comme cas d’étude pour l’un des projets de recherche prioritaires de la Chaire visant à caractériser les interactions entre les mines/carrières et leurs territoires d’implantation. Une équipe de chercheurs de l’ISMGB sera mobilisée dans le contexte de projet et accueillera une délégation de la Chaire dès le premier semestre 2021. Dans le cadre de sa transformation en Centre Emergeant, ce partenariat avec la Chaire permet également à l’ISMGB de démontrer son aptitude à tisser des collaborations académiques internationales et à attirer des ressources financières externes, aptitudes hautement encouragées par la Banque Mondiale qui soutient le programme de Centre Emergeant.

« Parce que le développement des compétences nationales est un moteur majeur de l’économie de la Guinée de demain, l’ISMGB, qui justement forme les futurs dirigeants de notre secteur, a besoin du soutien de l’industrie minière. C’est dans ce contexte qu’AMR a toujours appuyé cet établissement depuis son implantation à Boké, et le partenariat signé ce jour avec les plus grandes écoles des mines françaises constitue un atout majeur pour l’Institut, pour le secteur minier guinéen et pour la Guinée » , déclarait le 16 décembre M. Sonny Doumbouya, Directeur Général Adjoint d’AMR.

« Il est impératif pour l’ISMGB, maintenant Centre Emergeant Mines et Société, de maintenir un haut niveau de formation et de recherche aligné sur les meilleures références internationales. Ce partenariat avec la Chaire Industrie Minérale et Territoires répond pleinement à ce besoin et apportera beaucoup à nos enseignants-chercheurs et à nos étudiants. Je remercie très sincèrement AMR pour leur soutien. » témoignait, Dr Diaka Sidibé, Directrice de l’ISMGB 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.