Litige autour d’un domaine à Labé : un opérateur économique veut ester en justice le préfet

Print Friendly, PDF & Email

Le préfet de Labé, Elhadj Safioulaye Bah est actuellement visé par une plainte. En effet, libéré par la gendarmerie ce vendredi 29 décembre 2017, après 4 jours de détention, suite à l’arrivée à Labé de son avocat, un opérateur économique du nom d’Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo a décidé de porter plainte contre le préfet, Elhadj Safioulaye Bah pour ‘’abus d’autorité, usurpation de titre et fonction, faux et usage de faux’’.

Tout est parti d’un litige qui tourne autour  d’un lopin de terre dont ce citoyen réclame la paternité. ‘’En dépit des textes de la République, j’ai appris de mon avocat qu’un préfet, un gouverneur, un commandant de la gendarmerie, ou le commissaire de la police ne peuvent pas arrêter un citoyen de la sorte comme il (le préfet ndlr) l’a fait. Comme il a usé de la force sur moi, j’ai appelé mes avocats du côté de Conakry qui sont à Labé présentement et ils se sont saisis du dossier, puis ils ont trouvé qu’il (le préfet) m’accuse à tort. Je leur ai demandé alors de m’aider à porter plainte contre le préfet pour savoir pourquoi il m’accuse’’, explique Elhadj Bhoye.

A la question de savoir c’est quoi la genèse de ce litige qui l’oppose au petit-fils de Thierno Aliou Bhoubha Diyan (le préfet de Labé), l’opérateur économique a répondu : ‘’Je travaillais sur un terrain que mon père ma légué, un terrain qu’il a acheté il y a de cela 44 ans. J’étais alors en train de débroussailler le terrain quand j’ai remarqué que quelqu’un d’autre a commencé à construire sur ledit terrain. C’est ainsi le préfet a envoyé une quinzaine de gendarmes pour m’arrêter et de surcroît, il leur a intimé l’ordre de me retenir jusqu’à ce qu’il revienne de sa mission. Il m’a privé donc de ma liberté pendant trois à quatre jours, ce qui ne m’a pas vraiment plus, j’ai jugé nécessaire de porter plainte contre lui pour que justice soit faite’’, a-t-il conclu.

Interrogé sur ces accusations portées contre sa personne, le préfet de Labé Elhadj Safioulaye Bah n’a pas souhaité commenté la décision de son accusateur. Selon lui, il détient toutes les preuves concernant ce domaine de Garambé qui fait l’objet de litige.

Affaire à suivre !

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.