Littérature : dédicace à Conakry des livres de Cheick Fantamady Condé sur l’histoire de la Guinée 

Print Friendly, PDF & Email

Les éditions Harmattan Guinée ont procédé ce mercredi 22 juillet 2020 à la dédicace des livres de Cheick Fanta Mady Condé. Ce sont “Histoire de Siguiri” et “Guinée 3 avril 1984, une date et ses conséquences”. La cérémonie de dédicace a eu lieu dans un complexe hôtelier de Conakry en présence du Ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, d’historiens, de grands hommes de culture et des passionnés de l’histoire et de la culture.

Dans le premier ouvrage, l’auteur fait cas à l’entame, de la région de Siguiri à l’époque précoloniale tout en évoquant les contradictions internes qui ont engendré parfois des luttes acharnées entre les chefferies rivales pour la conquête du pouvoir. Puis viennent les péripéties de la résistance africaine dont l’échec a abouti à la mise en place du système colonial, apportant ainsi des changements brutaux dans la vie des populations tels que les régimes de l’indigénat, le travail forcé, le portage, etc. Une période développée à travers le prisme d’action aux conséquences diversement interprétées comme l’école coloniale alors qu’elle était chargée de la formation des cadres auxiliaires à œuvrer pour l’émergence de la première intelligentsia du cercle.

Dans le second ouvrage, “Guinée 3 avril 1984” où une semaine après la disparition du Président Ahmed Sékou Touré, l’armée s’empara du pouvoir suite à un coup d’Etat du CMRN. L’auteur évoque la libération des prisonniers politiques détenus au camp Boiro, la tentative de coup d’Etat du 4 juillet 1985 perpétrée par le colonel Diarra Traoré, ancien numéro deux du régime de Sékou Touré évincé à la tête du gouvernement six mois plus tôt, voulant tenir sa revanche en profitant de l’absence de Lansana Conté pour le renverser. Dans cet ouvrage, l’auteur n’explique pas la violence et la férocité qui s’est abattue sur l’ensemble des membres de l’ethnie du colonel putschiste. Cette tentative de coup d’État fut la cause d’arrestations multiples parmi les malinkés et d’exécutions sommaires difficilement quantifiables.

« Ces deux livres font près de 1000 pages mais chaque livre a la monographie historique de ce pays », affirme l’auteur Cheick Fanta Mady Condé.

Préfacé par le professeur Maladho Sidi Baldé, Sansy Kaba Diakité, Directeur des éditions Harmattan promet de faire en sorte que ce livre soit vendu avec une remise de 50% en faveur des élèves et étudiants.

« Pour cet ouvrage, nous, la maison d’édition Harmattan Guinée allons faire en sorte que ce livre soit à 50% de remise pour les élèves et les étudiants pour une plus grande accessibilité, c’est extrêmement important et nous allons accompagner le professeur dans les lycées, les collèges et les universités et faire des débats même dans les quartiers de Conakry. C’est comme le second livre qui est préfacé par le Professeur Tahiré Diallo qui avait en charge la rédaction du livre blanc après le coup d’État de 1984. Journaliste et organisateur de plusieurs évènements en Guinée, nous allons avec la permission de Tahiré faire en sorte que ce livre soit connu parce que c’est quand même une première, un écrit sur le 3 avril. Et nous allons organiser des plateaux de télévision, de radio avec l’auteur, tout ce qu’il souhaiterait parce qu’un livre c’est fait pour ça », a dit Sansy Kaba Diakité.

Né à Siguiri et diplômé d’histoire à l’Institut Polytechnique de Conakry, Cheick Fanta Mady Condé est aussi ancien ministre de l’information et de la culture. Actuellement secrétaire général à la Cour Constitutionnelle, Cheick Fanta Mady Condé a une longue expérience professionnelle dans l’administration et les médias. En plus, il est aussi membre de l’association des historiens de Guinée et titulaire de plusieurs distinctions honorifiques.  

Maciré Camara

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.