Littérature : l’Harmattan Guinée inaugure un nouveau point de lecture au collège Ratoma

Print Friendly, PDF & Email

La maison d’édition l’Harmattan Guinée a procédé à l’inauguration ce vendredi, 27 novembre 2020, dans la commune de Ratoma d’un point de lecture au collège du même nom. Fruit d’un partenariat entre l’Association Guinée Culture, l’Ambassade d’Italie et la commune de Ratoma, ce point de lecture, sixième de la commune a pour objectif de contribuer à la construction d’une médiathèque dans la commune de Ratoma.

Selon le Directeur général d’Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité, l’idée de construction de ce point de lecture serait issue d’un jumelage entre des jeunes italiens et des jeunes de Ratoma.

« On veut que Conakry soit capitale africaine du livre. Il faut beaucoup d’espaces de lecture, des médiathèques, des bibliothèques dans les quartiers, dans les villes. Donc on a fait un partenariat avec la commune de Ratoma, c’est ce qui donne ce résultat là aujourd’hui. Mais l’idée est venue dans l’année du livre. Des jeunes italiens sont venus en Guinée, se sont rapprochés des jeunes de Ratoma, on a fait un jumelage entre la commune de Ratoma et la commune de Turin. Ce sont ces jeunes qui ont organisé des dîners, des soirées de lecture de gauche à droite. Ils ont fait des projections de films guinéens, fait de l’animation sur les auteurs guinéens et l’argent qu’ils ont récolté de ces soirées, c’est ce qu’ils ont amené à Conakry pour construire ce point de lecture. Ces jeunes souhaitent que ce point de lecture soit un espace de rencontre de formation, d’échange, de dialogue entre eux et les jeunes de Conakry, de la Guinée toute entière. Donc notre association Guinée culture s’est associée pour que ce rêve devienne réalité. Mais c’est toujours dans la vision de faire de la Guinée capitale africaine du livre .Donc bravo à la mairie de Ratoma, au quartier, aux associations italiennes qui nous ont accompagnés et au lycée où les jeunes se sont mobilisés  pour nous accompagner. Et, Inch’Allah au mois de mai prochain, ils seront à Conakry parce qu’on va faire la seconde phase du projet. On a six (6) points de lecture dans Ratoma. Nous allons mettre ces points de lecture en réseau. L’idée serait de bâtir dans la commune de Ratoma, une médiathèque, c’est ça l’objectif. Tout ça, c’est pour vous dire que le train Conakry capitale africaine du livre a pris départ et nous demandons aux Guinéens de monter dans ce train pour que tous ensemble, qu’on puisse se mobiliser pour que ce rêve devienne une réalité », explique-t-il. 

Pour Livio Spadavecchia, l’ambassadeur d’Italie qui accompagne la Guinée, la culture est le point fondamental pour les hommes de compétition.

« Notre engagement est d’accompagner la population guinéenne dans le parcours constructif, accompagner le pays. On a rouvert l’ambassade pas seulement pour faire des projet de coopération mais pour des projets d’accompagnement du pays. La lecture, c’est aujourd’hui qu’on va ouvrir la bibliothèque du collège de Ratoma, mais en même temps on travail avec l’école professionnel de Ratoma, on  travaille avec l’école de l’hôtellerie de Ratoma, on travaille avec l’école, etc… Tous ces efforts dans le secteur de la culture pour nous sont importants parce ce que la culture ne donne pas plusieurs fois à manger, mais sans la culture on ne peut pas être des grands professionnels. Donc, la culture est un point fondamental pour être des Hommes dans la compétition moderne et c’est ça qu’on attend de la Guinée », dira-t-il. 

Les bénéficiaires de ce bijou se réjouissent de ce geste et comptent en faire bon usage. Ils entendent le valoriser en y organisant des compétitions de lecture sur des ouvrages guinéens.

Christine Finda Kamano et Maciré Camara 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.