Littérature : ‘’Ma lutte contre Ebola en République de Guinée’’, un ouvrage dédicacé par Dr Sakoba Keita

Print Friendly, PDF & Email

Pour partager son expérience et son savoir faire dans la gestion difficile de l’épidémie à virus Ebola en Guinée, le Directeur de l’agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), Dr Sakoba Keita a dédicacé ce vendredi 23 avril à l’occasion de la 13ème édition des 72  heures du livre de Conakry, son premier livre intitulé : « Ma lutte contre Ebola en République de Guinée ».

Paru aux éditions l’Harmattan-Guinée, ledit ouvrage évoque inlassablement le leadership appliqué par ce professionnel de la santé publique entre 2014 à 2016 en Guinée. Sous la présidence d’honneur du Ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Remy Lamah, ladite cérémonie a connu respectivement la présence de plusieurs sommités dont le représentant pays de l’OMS en Guinée, Pr Alfred Georges Kizerbo et un parterre d’invités du monde culturel et politique de notre pays.

Dans son œuvre, l’auteur a souligné : « J’écris ce livre en cette période post-Ebola pour plusieurs raisons, dont la première de toute est le devoir de témoignage vis-à-vis de mes compatriotes et, en second lieu, réponse aux nombreuses sollicitations des partenaires nationaux et internationaux. Je livre ici toutes mes expériences apprises de la gestion des épidémies. J’en ai géré plus de trente cinq dans le pays, y compris Ebola, qui a suscité l’émotion des uns et des autres et amené une mobilisation sans faille de la population guinéenne. Etant l’un des leaders de cette riposte, je me sens redevable de rédiger ce livre témoignage, afin de traiter de cette épidémie, de la gestion et des défis relevés, de dresser l’inventaire des solutions apportées, des leçons tirées et de nos actions et ripostes par rapport aux différentes épidémies », a indiqué Sakoba Keita.

Président d’honneur, le ministre Remy Lamah  a décrit le contexte particulier de la gestion difficile de l’épidémie Ebola en Guinée. « Le rôle joué par Sakoba dans la gestion de cette épidémie dépasse tout commentaire, il s’est sacrifié à la lutte contre la maladie en ne ménageant ni santé ni son temps. Au cours de cette période difficile de la vie de notre nation avec (…). La maitrise de cet important ouvrage a fait revenir beaucoup de souvenirs en moi au cours de cette période, je voudrais citer deux exemples : celui de l’assassinat de nos compatriotes à Womé où sept de nos frères journalistes, de la société civile, des religieux ont trouvé la mort en sensibilisant la population », a-t-il rappelé.

« Sans expérience de gestion d’une telle épidémie, nous avons travaillé de façon consensuelle pour prendre des décisions stratégiques importantes et les adaptées en fonction des réalités du terrain. A l’époque, il n’y avait pas de médicaments, pas de vaccins, pas de laboratoire, pas d’ambulance, pas de centre de traitement spécifique, pas de personnel formé et il fallait tout mettre en place cite t-il avant de poursuivre que «  L’engagement personnel du chef de l’Etat, qui a été le premier acteur de la lutte dans la coordination des actions et la mobilisation des ressources, nous a permis de transformer cette situation en une opportunité de développement et de renforcement du système de santé guinéenne », a laissé entendre le chef de département de la santé.

Toutefois, ce livre servira à la postérité, de comprendre comment l’Etat guinéen et ses médecins ont pu riposter à cette épidémie qui a endeuillé tant de famille en Guinée et paralysée les activités de notre pays pendant plus de trois ans. Elle a pris fin par l’octroi d’un satisfecit par ses pairs médecins de l’agence nationale de la sécurité sanitaire.

Amara Touré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.