L’OGDH à Damantang : ‘’il doit nous aider à savoir qui a pris une pince pour introduire une balle dans le corps d’un cadavre’’

Print Friendly, PDF & Email

Face à la presse vendredi, le vice-président de l’Organisation Guinéenne des Droits Humains et des Citoyens (OGDH) Elhadj Mamadou Malal Diallo a répliqué à la sortie du ministre de la sécurité Damantang Albert Camara qui affirmé qu’un rapport a soutenu qu’une balle a été introduit dans le corps d’une victime de manifs à l’aide d’une pince »

« Je vous dis que le gouvernement est dans son rôle, parce que, c’est toujours comme ça. Les organisations qui ont fait ce rapport pour nous ce sont des organisations impartiales. Or, le gouvernement cherche toujours à se justifier. Au lieu de chercher à se justifier, il devrait normalement nous aider à savoir qui a pris les pinces pour introduire les balles dans le corps d’un cadavre, mais ils sont là à se justifier. Ce n’est pas le rôle de l’État de se justifier, l’État doit apporter des preuves, pour que la justice fasse son travail », indique Elahdj Malal.

Saisissant la balle au bond, Me Hamidou Barry du bureau exécutif de renchérir : « c’est grave, ce que nous demandons au ministre de la sécurité, parce que c’est là-bas qu’il y a les OPJ qui doivent mener des enquêtes, qu’on recherche les auteurs des crimes commis en Guinée depuis 2009. Voilà ce que l’État doit faire. Alors si sont des citoyens qui ont mis des balles dans les cadavres mais qu’on nous donne ces citoyens, que ces citoyens soient jugés devant les juridiction guinéenne. C’est facile de le dire, ce n’est pas la première fois. Souvent on dit que ce sont les manifestants qui se sont entretués, alors si c’est entre les civils les tueries alors quel est le rôle de l’État, du procureur de la république, du procureur général, des OPJ ? Quel est leur rôle ? C’est de rechercher ces infractions, appréhender les auteurs et les mettre à la disposition de la justice », coupe-t-il court.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.