Loi sur la liberté de la presse : cette note (importante) de Me Mohamed Traoré

Print Friendly, PDF & Email

Sur sa page Facebook, l’ex-bâtonnier Me Mohamed Traoré a fait noter que des juges correctionnels, tout comme des journalistes ne maîtrisent pas le contenu de la loi sur la liberté de la presse…

Selon toute vraisemblance, ce ne sont pas seulement des juges correctionnels qui ne maîtrisent pas le contenu de la loi sur la liberté de la presse. Il y a de nombreux journalistes aussi qui ne comprennent pas les dispositions de cette loi.

Cette loi ne tient pas compte du statut de journaliste mais du moyen par lequel le délit a été commis. C’est pourquoi, on parle de délit de presse. Une fois que le délit est commis par l’un des moyens visés à l’article 98 de la loi sur la liberté de la presse, c’est cette loi qui s’applique et non le code pénal. Même si l’auteur du délit n’est pas journaliste à plus forte raison quand il s’agit d’un journaliste.

Le texte commence en effet par ” quiconque ” c’est-à-dire ” toute personne qui …”et non ” tout journaliste qui…”.

C’est dire que la loi sur la liberté de la presse en ce qui concerne les délits de presse intéresse tous les citoyens au-delà des journalistes.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.