Lola : fermeture des bars pendant la fête de fin d’année, voici les raisons…

Print Friendly, PDF & Email


Les autorités préfectorales et communales de Lola, ville au sud de la Guinée, étaient ce jeudi 10 décembre 2020 au domicile de Gbanlo Kano Gbamou, le père du jeune Fromo Gbamou tué la semaine dernière par Vamoussa Camara à coup de machette lors d’une bagarre. L’objectif était de présenter leurs condoléances à la famille éplorée. Le présumé meurtrier est toujours en cavale d’après les dernières informations.

Interrogé par Mediaguinee qui a rapporté l’information, le préfet de Lola  Elhadj Sékou Touraman Diabaté s’est exprimé au nom du Président de la République Professeur Alpha Condé. Par la même occasion, il a tenu à présenter les condoléances du gouvernement guinéen à la famille du défunt.

« C’est une perte énorme pour la Guinée mais plus particulièrement la ville de Lola. Ce matin nous sommes là avec les autorités préfectorales, communales ainsi que les forces armées. Je demande à la population une collaboration pour que le coupable soit arrêté et traduit en justice. 

Déjà nous avons demandé, celui qui indiquera là où le jeune assassin Nvamoussa Camara se trouve sera récompensé par les autorités préfectorales. C’est la bonne collaboration qui existe déjà entre la communauté et moi. C’est ce qui permis de mettre fin à la manifestation de colère

Par ailleurs, lors des fêtes de fin d’année, les bars seront fermés à Zagalozou.

Nous sommes à la frontière, les forces de défense et de sécurité vont faire des patrouilles dans les bars où on vend de la drogue parce que c’est la drogue qui rend un homme comme ça », dira le préfet.

Quand à Moussa Wereko Doré, représentant le patriarche Soua 7 Doré, il a, au nom de la population de Lola salué l’initiative du préfet.

« Vraiment nous demandons la retenue à la famille ainsi qu’à la population parce qu’en Guinée forestière, Lola est considéré comme la zone la plus paisible. Alors c’est parce que nous avons bien géré sans débordement. 

Tous ceux qui vivent ici à Lola, il n’y a pas de différence entre nous mais  les étrangers respectent les autochtones et on les considère comme nos enfants. Nous avons déjà décidé des mesures fortes. C’est la première fois qu’on tue comme ça à Lola. 

Toute personne qui, désormais va blesser ou détenir une arme blanche, sera arrêtée et remise aux forces de l’ordre », conclut-il.

Prenant la parole, le quatrième vice-maire Gopouna  Fanghamou dira devant les autorités préfectorales et communales que toutes les boîtes et tous les bars de Zagalozou sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Les autorités ont bien apprécié la mesura et déjà une importante rencontre est prévue pour le samedi 12 décembre 2020 dans la préfecture de Lola. 

Aminata Condé, correspondante à Lola

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.