Lola : le FDSI sensibilise les populations sur le RSU

Après les étapes de N’Zérékoré et Yomou, c’est autour de la préfecture de Lola de recevoir le Directeur général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI). Cette mission s’inscrit dans les programmes phares du Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya. Le projet a pour objectif de procéder à une meilleure redistribution des ressources financières du pays.


Dans son allocution de bienvenue, les notabilités de la préfecture ont salué la mission conduite par Lansana Diawara avant de réaffirmer leurs soutiens aux actions du CNRD notamment ce projet d’assistance aux personnes pauvres.
« C’est une opportunité pour notre population qui est confrontée au phénomène de pauvreté aigue . C’est pourquoi, nous saluons le Président pour avoir pensé à la population guinéenne. A cause de l’importance qu’elle accorde à ce projet, toute la population s’est mobilisée. Concernant la transmission des messages à la base, je peux vous assurer que nous en feront le compte rendu fidèle pour le bonheur de tous », a indiqué l’élu local de la Commune urbaine de Lola.

De son côté, le Directeur général du FDSI, Lansana Diawara s’est exprimé sur l’objectif de cette séance de sensibilisation.
« Quand vous constatez que de 2008 à 2018, la richesse du pays, le produit intérieur brut a presque doublé passant de 34 milliards à plus de 90 milliards. Mais le paradoxe est que la pauvreté également a doublé. Quel paradoxe? La richesse est mal répartie ? C’est en allant sur cette base que le CNRD, à travers le Colonel Mamadi Doumbouya et son Gouvernement ont décidé une meilleure redistribution de la richesse. Pour que cela soit possible, il faut savoir qui est pauvre, quels sont leurs noms? leurs numéros de téléphone ? est-ce qu’ils ont une carte ? C’est comme ça que ça fonctionne dans tous les grands pays du monde. La pauvreté ne se lit pas sur les visages. La pauvreté se vit dans les ménages. Il faut les identifier et les mettre dans les bases de données et cela facilitera la tâche aux autorités. D’après les données de L’INS, la commune urbaine de Lola, neuf (9) sous préfectures, 84 quartiers et districts, le message doit parvenir à toutes ces localités. Les présidents de districts, les chefs de quartiers, votre implication est indispensable car vous êtes les ambassadeurs des citoyens à la base. Votre participation est nécessaire pour que les agents qui seront déployés dans les semaines dans les foyers que vous les accorder au moins une heure de votre temps pour être ciblé dans les données du registre social unifié », dira le directeur général du FDSI, Lansana Diawara.

Quant aux participants, ils se disent heureux de la venue de ce projet qui tient compte de leur conjoncture.
« Moi, j’ai perdu mon mari et aujourd’hui je me retrouve avec plus de 5 enfants à ma charge. Je pense que ce projet c’est pour nous qui souffrons et qui avons besoin d’être assistées. C’est un bonheur que les nouvelles autorités pensent aux plus démunis du pays. L’intérêt est immense pour tous mais particulièrement, nous femmes. Je ne peux que remercier les autorités du pays et surtout le président de la transition. Que Dieu les protège pour l’atteinte de ces belles initiatives », a souligné Victorine Doré.

Selon les données de la banque mondiale, en 2021, plus de 2 personnes sur 3, soit 64% des populations guinéennes sont vulnérables.

Amara Souza Soumaoro Correspondant à N’Zérékoré
Tél : 621-94-17-77.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.