Connect with us

Politique

‘’L’opposant’’ Papa Koly Kourouma nommé ministre de l’hydraulique et de l’assainissement

On vous l’annonçait il y a maintenant un mois. Papa Koly Kourouma qui était en froid avec le chef de l’Etat vient d’être renforcé. Il fait son come-back dans le Gouvernement Le président Alpha Condé l’a nommé vendredi ministre d’Etat de l’hydraulique et de l’assainissement. Il revient à ses premières amours aux premières heures de l’arrivée au pouvoir du président Condé.

L’ancien ministre-conseiller à la Présidence, devenu opposant au régime, est donc renforcé et son retour dans ce département stratégique est comme une belle revanche sur l’histoire.

Dans un autre décret, Mamadou Diouldé Diallo, directeur général de la Société des eaux de Guinée (SEG) est promu secrétaire général du département de l’Hydraulique. Le ministre Cheick Taliby Sylla reste avec l’Energie.

Issa

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
8 Commentaires

8 Comments

  1. MANZO

    6 avril 2019 at 0 h 07 min

    La récompense à la trahison politique est un mauvais signal que le Pr Alpha Condé envoie à tous ces versatiles qui se prostituent entre la mouvance et l’opposition!
    Par ce qu’une fois débarqués, ils se croient automatiquement d’avoir été privés de leur droit légitime et naturel d’être ministre.
    Je désavoue 100% cette autre nomination d’un homme qui n’a aucune espèce de fidélité et de loyauté!
    Wallahi, le président Alpha a vraiment de la chance de n’avoir comme opposition une bande de pilleurs, sinon avec tous gestes paradoxaux, les patriotes seront déjà partis ailleurs.
    Mais bon,face à un choix binaire(entre le choléra et la peste) à faire, il faut bien opter pour le moindre mal!

  2. CONDÉ ABOU

    6 avril 2019 at 1 h 39 min

    Wow, wow and wow ! C’est une excellente nouvelle et j’applaudis la décision présidentielle pour la belle promotion de tous les deux Experts nationaux, S.E. Mr. Papa Koly Kourouma et son Secrétaire Général Mr. Diallo Mamadou Diouldé.

    Leurs compétences managériales et leur expérience sur le terrain, pourraient valablement répondre aux incompressibles attentes des populations en vue de l’accès à l’eau potable pour nos compatriotes, actuellement en souffrance à cause de la pénurie criarde de la fourniture de l’eau potable, particulièrement en saison sèche.

    C’est une décision majeure, attendue depuis 2011au regard de l’immensité des besoins pour l’accès à l’eau potable, et de l’échec de la politique publique de l’eau en Guinée depuis des décennies, un pays pourtant classé comme étant le château d’eau de l’Afrique de l’Ouest dit-on.

    Félicitations pour le retour en force de l’intelligent et très combatif Ministre Papa Koly Kourouma, face aux immenses défis de l’hydraulique et de l’assainissement en Guinée, qu’il va devoir relever avec son équipe pour le plus grand bien de la Nation.

    Trois messages que je me permets d’adresser en toute humilité à l’endroit du nouveau Ministre et de son Secrétaire Général:

    (1)De grâce, Monsieur le Ministre et Monsieur le Secrétaire Général, veuillez accepter de sortir de la logique interminable des financements de l’eau en Guinée via les subventions et dons du Japon ou de la Coopération Française. Ce schéma multidécennal ne règlera absolument rien du tout en Guinée.

    Soyez combatifs pour aller vers la restructuration complète de la SEG (Société d’Exploitation des Eaux de Guinée) en organisant un appel d’offres international pour la gestion du service public de production et de distribution d’eau potable en zone urbaine et périurbaine en Guinée.

    Si jamais, le géant Français Suez, bien connue pour ses exceptionnelles ressources financières et pour son expertise technique internationale, participait à l’appel d’offres international pour un si vaste marché public en Guinée, il l’emporterait haut les mains, exactement comme le Sénégal vient ‘’quasiment’’ d’en faire l’expérience dans le nouveau Contrat de service public pour la production et l’exploitation de l’eau potable.

    Et puis, en matière d’assainissement et de gestion des déchets domestiques et industriels, le géant Français, Suez, pourrait très bien faire l’affaire pour la Guinée. C’est une certitude.

    (2)Un plan d’urgence Big Alpha Condé 2020, est indispensable pour trouver immédiatement les investissements nécessaires aux grandes Villes et à tous les Chefs lieux de Préfectures du pays, dans les Écoles et Universités, hôpitaux, garnisons et principaux campements de l’Armée Nationale et de la Force Publique, dans les marchés et Communes à forte densité démographique, en priorité.

    Même s’il faudrait construire 1.000 forages à motricité humaine ou avec l’énergie photo-voltaïque dans les Villes de province et dans toutes les grandes Sous Préfectures du pays, il faudrait y aller au plus vite, pour l’intérêt du pays.

    (3)Pour faire face aux besoins de l’immense agglomération de Conakry et de sa banlieue, pourquoi ne pas se projeter immédiatement sur la construction d’une ou deux usines de dessalement de l’eau de mer ?

    Le Sénégal lance en 2019 son deuxième projet phare de dessalement d’eau de mer pour un montant de 137 milliards de FCFA, (environ 232,2 millions de Dollars US) sur financement du Japon pour une capacité de production journalière de 50.000 mètres cubes extensibles à 100.000 mètres cubes en vue de terminer ses deux premiers projets dans ce sens, conformément au budget de son Plan Sénégal Émergent.

    Son tout premier projet de dessalement d’eau de mer de 274 milliards de FCFA, (environ 464,4 millions de Dollars US) a été lancé en 2017, avec une capacité journalière d’environ 200 millions de litres d’eau.

    Les deux projets une fois opérationnels en 2020, pour un coût global d’environ 697 millions de Dollars US, permettront de fournir 300.000 mètres cubes d’eau par jour à la capitale Sénégalaise et à une grande partie de sa haute banlieue et de plusieurs petites villes proches.

    Selon une toute récente déclaration du Président Macky Sall, rapportée par l’APS, le taux d’accès à l’eau potable dans son pays s’établit maintenant à 98% en milieu urbain et à 91% en milieu rural ! En 2022, l’accès universel à l’eau potable, sera effectif au Sénégal.

    Pourquoi ne pas s’en inspirer immédiatement en Guinée ?

    Conakry et sa banlieue auront toujours de grands problèmes d’eau tant qu’elles dépendront des infrastructures obsoletes actuelles et qui dans leurs configurations et structures d’aujourd’hui, ne répondront jamais à la demande sociale vertigineuse.

    C’est impossible d’en finir avec le spectacle et la misère des pénuries à répétition et les opérations de raccordement en comptant sur les projets de branchement des quartiers de Conakry financés grâcieusement par la Coopération Japonaise depuis des lustres. Il faudrait changer de paradigme pour créer une dynamique vertueuse et durable.

    Mille mercis au Président de la République, pour la pertinence indiscutable de cette formidable décision pour le management de la ressource la plus précieuse pour la vie humaine et certainement l’une des plus difficiles à maîtriser avec les lourdes contraintes d’une démographie aussi galopante partout en Afrique Subsaharienne, et particulièrement doublée d’un sous-investissement chronique de la SEG en Guinée.

    Plein succès à la nouvelle équipe managériale de la politique publique de l’eau en Guinée.

    Président Alpha Condé, 4 mandats, le bénéfice vous est déjà acquis s’il plaît au Bon Dieu.

    Dieu dans son infinie Miséricorde, bénisse la Guinée. Amen.

    • MANZO

      6 avril 2019 at 13 h 02 min

      Eh bien, il ne restera plus qu’à lui décerner la palme d’Or de l’inconstance politique!
      Elles sont où la conviction et la loyauté dans tout ça?
      A soutenir de telles démarchent, vous donnez caution à ceux qui croient que la politique en Guinée n’a ni morale et ni d’éthique.
      Les soutiens devraient être consécutifs à des comportements et aux programmes des uns et des autres.Mais pas par ce qu’on connaîtrait telle ou telle autre personne!
      Bref, mon cher « Abou », tu me déçois en applaudissant « des deux mains » la promotion de l’infidélité et la prostitution politique!
      Dommage que la morale ne soit pas si importante dans la Guinée de demain pour laquelle tu dis te battre aujourd’hui!

  3. CONDÉ ABOU

    6 avril 2019 at 15 h 33 min

    ÉLÉMENTS DE RÉPONSE À MANZO

    Bonjour mon Cher Manzo, et merci pour les observations sur mon post.

    Pourquoi cette singularité sur le cheminement politique du Ministre Papa Koly Kourouma dont j’applaudis la promotion aujourd’hui ?

    J’aurais applaudi de la même manière si par exemple, Dr. Ousmane Kaba, que je connais très bien, revenait à de meilleurs sentiments pour retrouver la place qui est la sienne dans la gouvernance politique et économique du régime actuel.

    C’est la mort dans l’âme que je le vois dans l’opposition au régime du Président Alpha Condé. Pourquoi ? Parce que pour moi ça n’a pas de sens et le pays n’a aucune raison de se priver de sa participation active au débat économique et pluriel dans le pays.

    Politiquement parlant, combien de personnes ont retourné la veste dans ce pays ou sont devenus tout simplement des transhumants dans le landerneau politique en Guinée de 1985 à 2019 ? Tu en connais leur nombre ? Moi, non.

    Combien de personnes ont eu le même parcours politique et administratif que le Président Alpha Condé dans ce pays et qui n’a jamais été demandeur même d’un poste de Préfet, de Gouverneur de région ou de Ministre durant tous les régimes qui ont précédé son arrivée aux affaires ?

    Et qui, au final, se trouve être aujourd’hui, le centre de gravité de la gouvernance publique dans ce pays ?

    C’est bien le Président Alpha Condé qui est au début, au milieu et à la fin de toute la bagarre politique et administrative. Il est l’alpha et l’oméga du système.

    Et comment veux-tu, que tout le monde ne converge pas vers lui ? C’est une question de bon sens et de rapport des forces.

    Je me souviens qu’une fois tu m’avais dit qu’il fallait mettre balle à terre.
    Question. Est-ce que depuis, tu m’as vu changer d’un iota par rapport à ton conseil ?

    Non, j’y suis et j’ai trouvé que tu avais vu juste. Et c’est pourquoi, parfois moi-même quand je relis mes propres analyses, je me perds dans les conclusions d’aujourd’hui et celles d’il y a des années.

    Pourquoi ? Parce que la matière politique est insondable et imprévisible pour comprendre la trajectoire exacte du rapport des forces.

    Qu’est-ce qui est inamovibles et statique en matière de politique et de gouvernance en Afrique ? Absolument rien du tout et partout, à commencer par les pays classés comme étant les plus vieux en matière de tradition démocratique (Sénégal, Ghana, Kenya etc…).

    Regarde tous ceux qui avaient farouchement combattu Alpha Condé jusqu’au premier tour de la présidentielle de Juin 2010, et ceux qui sont devenus ses alliés les plus durs au second tour de la présidentielle d’Octobre 2010, si mes souvenirs sont bons.

    Où en sommes-nous aujourd’hui ? Qui ne connait pas l’identité exacte des personnalités politiques qui se sont données corps et âmes pour que Alpha Condé arrive aux affaires, et qui ne connaît pas où nous en sommes en 2019 ?

    Ce qu’il faudrait au final, c’est comment construire une Guinée plus forte et plus prospère. Or cela ne passe que par la gestion intelligente des hommes en tout premier lieu.

    Tant qu’il y aura des compétences nationales qui seront capables d’apporter leurs contributions pour que ce pays avance, il faudrait les essayer et aller avec elles.

    Un barrage hydroélectrique construit, une infrastructure moderne construite à Conakry ou en province, des Universités nouvelles, des hôpitaux nouveaux, construits par Alpha Condé, ne lui appartiennent pas du tout.

    Ils appartiennent à la Nation entière et aux générations futures. C’est ce qui me paraît essentiel pour applaudir l’ouverture politique à toutes les compétences techniques et politiques du pays. C’est aussi simple que cela.

    Bonne journée de Samedi chez toi et merci pour la courtoisie de Médiaguinée.

    Mettons balle à terre mon Cher Manzo. C’est infiniment mieux pour ce pays et pour nous-mêmes.

    • MANZO

      6 avril 2019 at 18 h 00 min

      Merci très cher « ami » d’avoir répondu avec autant de clarté et de profondeur!
      Je reviendrai plutard pour te répondre point par point.Par ce qu’à mon sens, il est aussi de notre rôle au delà de nos soutiens et convictions personnels, d’inculquer une certaine valeur à la chose politique aux jeunes générations de Guinéens.
      Sinon, crois-moi mon très cher, ce pays risque d’être un éternel recommencement.
      Car, aujourd’hui nous vantons matin,midi et soir, les transformations titanesques initiées par le Pr Alpha Condé depuis 2011.Mais l’histoire de la Guinée nous apprend également que sans un socle de valeurs morales et cardinales, tout ceci s’effacera comme fut jadis les œuvres obtenues aux forceps par le feu AST(certains biens de l’Etat n’ont-ils pas été démontés pièce par pièce au su et à la vue de tous dans ce pays?).
      C’est pourquoi, il ne faut pas toujours privilégier la politique politicienne au détriment de l’éthique, de la fidélité et de la conviction en politique.
      Donc,par conséquent il est du devoir du Pr Alpha, pas seulement à être l’artisan du développement émergent du pays, mais surtout être celui-là qui avait mis une forte dose de moralisation dans tous les compartiments de la vie civile, administrative et religieuse du pays.
      En outre, Papa Koly n’a aucune compétence avérée en matière d’hydrologie à ce que je sache à plus forte raison d’être une quelconque valeur ajoutée pour une éventuelle nouvelle constitution.Car il n’a aucune espèce de base populaire qui aurait constitué une caution politique qu’il soit défini comme incontournable sur l’échiquier politique guinéen.
      Sans parler du fait que les populations de la Forêt n’ont aucune crédibilité en cet homme là et les différents résultats des élections depuis 2013, en font foi.
      Bref, ce signal est le plus mauvais que le Professeur pouvait envoyer à un moment aussi crucial de la lutte entre le changement et le retour à l’ancien système pilleur à la Conté.
      Hugo nous disait-il pas que: La morale est un épanouissement de vérités?

      Je m’arrête là en espérant bien te revenir pour un ample approfondissement de cet échange.
      Bien à toi et bonne fine de semaine!

  4. CONDÉ ABOU

    6 avril 2019 at 22 h 58 min

    Mon Cher Manzo, salut. Qu’est-ce qu’il y a d’impossible dans le management ou dans la réussite dans la vie ? Et qu’est-ce qui prouve que demain, toi-même, tu ne pourrais pas valablement diriger un Département ministériel en Guinée, si Dieu le veut ?

    Je ne connais personne au monde qui puisse dire qu’il connaît où, Dieu garde le destin des hommes.

    Écoute mon Cher Manzo. Je laisse tomber le background de Lula Da Silva au Brésil, celui de Lech Walesa en Pologne, ou celui de l’actuel principal prétendant à la Présidence de la République le 21 Avril prochain en Ukraine et qui se trouve être un humoriste, un clown connu de tout le monde.

    Il s’appelle Volodymyr Zelensky et qui parmi 40 candidats au départ, vient de devancer largement le tout puissant Président sortant, Mr. Porochenko, au premier tour de la présidentielle du début de ce mois.

    Voici le lien: https://www.nouvelobs.com/monde/20190401.OBS2797/ukraine-10-choses-a-savoir-sur-volodymyr-zelensky-le-clown-qui-veut-etre-president.html

    Plus proche de nous, je me permets de comparer le background de notre Ministre D’Etat en charge de l’Hydraulique et de l’assainissement, S.E. Papa Koly Kourouma (Ingénieur Télécom) et celui de son homologue du Sénégal, S.E. Mansour Faye (Ingénieur de Génie Mécanique) passé par plusieurs écoles coraniques de Saint Louis, et dont voici le lien sur Google si tu veux te faire une idée exacte de ce qui se passe en politique: https://www.slideshare.net/Fojeula/cv-mansour-faye

    Je n’ai aucun commentaire à y apporter. Aucun commentaire dis-je.
    Bonne soirée chez toi.

    • MANZO

      7 avril 2019 at 9 h 36 min

      En attendant ma réponse globale et définitive,laisse juste te signifier que tes argumentaires ci-dessous ne peuvent pas prospérer sur échelle comparative sérieuse.
      Car tous ceux que tu avais mentionnés précédemment sont quasiment tous des néophytes en matière politique et sûrement reconnus pour leur la stabilité de leur conviction à plus forte raison d’être taxées de versatiles (caméléons à l’image de notre cher Papa Koly).
      En outre,une promotion en matière politique doit forcement obéir à l’un ou l’autre des critères fondamentaux:
      1)soit on récompense une compétence avérée;
      2)soit on récompense une fidélité dans la lutte ;
      Maintenant quand une nomination sort de cet intervalle pour se se reposer sur la banalité aléatoire ( ce que tu appelle ici la chance.Moi en tant que scientifique, j’y crois pas à ce genre de chance pour une promotion.Par ce que celui qui nomme ne procède pas à un tirage de noms dans une sorte de chapeau),la gouvernance devient de facto archaïque.
      Bien à toi et à ta famille!

      • MANZO

        7 avril 2019 at 11 h 25 min

        Lis plutôt: … tes argumentaires ci-dessus ne peuvent pas prospérer sur échelle comparative sérieuse.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook