Tribune] Lundi, 5 septembre 2022, à chacun sa date! (Par Souleymane Doumbouya)

Les uns [RPG Arc-en-ciel, CODENOC ( ne me suis-je pas tromper dans l’acronyme ?) et autres alliés] commémoreront les douleureux évènements et la chute brusque et brutale de son piédestal, le PRAC. Dieu aura décidé autrement, plutôt que les ministres, c’est le « Patron » lui-même, qui s’est réveillé au-dehors ( figure de style utilisé par le PRAC au detour du séminaire gouvernemental assuré par un certain Mata Poyo), cela, pour mettre en garde les ministres qui ne s’approprieront pas suffisamment du nouveau deal politique et ses exigences : « Gouverner autrement »! Ce seront donc le recueillement par la prière et la lecture de livres saints. « Les voies de Dieu sont insondables, elles vous surprennent au moment où vous y attendez le moins  » la puissance ne réside qu’en Dieu lui-même et lui seul, Omniprésent, omnipotent et Omniscient, les autres chefs temporels, n’ont que des dépôts dont la date de l’usufruit ne relève pas d’eux !

Par contre, les autres célébreront demain, et, le ton est suffisamment donné par un groupe d’artistes déjà prêt à offrir un spectacle non stop et gratuit pour les fans (il y’a toujours obligatoirement un payeur) pour des
réjouissances culturelles à la gloire du CNRD et de son Président Refondateur sur l’esplanade du palais du peuple !

Maintenant, le FNDC et ses acolytes, vraiment, je ne sais ce que, eux ont aussi à voir avec cette date? Plusieurs savent que le flirt dù au coup de foudre du 05 septembre 2021, n’aura pas duré le temps de certaines réformes et autres actes que je me fais l’économie de rappeler ici!

Le rêve idyllique a viré au cauchemar entre amoureux qui ont paradé sous un soleil de plomb en plein Zenith !

Enfin, l’inconnu, c’est le peuple ou cette majorité silencieuse qui continue de scruter le ciel (sachant que les mannes ne tomberont pas) et l’horizon. Ce qui est une évidence, le peuple est étreint car la fameuse Rectification Institutionnelle, n’a rien facilité dans sa vie au contraire la vie chère risque d’atteindre un point de rupture (l’État lui-même ayant tout augmenté en terme de facturation !).

Le Président du CNRD, le Chef de l’État, Colonel Mamadi DOUMBOUYA doit savoir que l’austérité n’est pas une fin en soi, mais, juste une mesure conjoncturelle. Il doit drastiquement faire baisser la pression fiscale (de porte et intérieure) pour permettre au peuple martyr de Guinée de tirer au moins profit du renchérissement du franc guinéen par rapport aux principales devises étrangères dont le dollar américain (monnaie de référence du franc guinéen) opéré au moins en son temps!

Dois-je souhaiter bon recueillement, bonne fête, bonne manifestation de mécontentement ou enfin bonne chance au peuple martyr qui attend légitimement l’allègement de ses charges?

En attendant, je partage in extenso le propos d’un grand frère ami Docteur Sékou Deen Kouyaté : « Il n’y a pas de mauvais temps , mais il y a de mauvais habits. Quand un problème n’a pas de solution , c’est qu’il est mal posé.
Souvent , changeons de lentilles pour mieux apprécier les choses. » Fin de citation !

Puisse Dieu guider et eclairer nos pas! Amen!

Souleymane DOUMBOUYA, Consultant Socioéconomique

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.