Lutte contre Covid-19 en Guinée : c’est parti pour la campagne de vaccination des enfants âgés de 12 à 17 ans

Print Friendly, PDF & Email

Le gouvernement à travers les Ministères de la Santé, de l’Enseignement pré-universitaire et leurs partenaires (OMS, UNICEF) ont procédé ce lundi 10 janvier 2022, au lancement de la campagne de vaccination des enfants âgés de 12 à 17 ans.

C’est le lycée 1er mars sis dans la commune de Matam qui a servi de cadre à cet évènement qui a réuni plusieurs personnalités dont les ministre Guillaune Hawing et Mamadou Pèthè Diallo, respectivement ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation et ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, des représentants de l’OMS, de l’UNICEF, des cadres de l’ANSS, des parents d’élèves et élèves.

Dans son intervention de circonstance, le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée, Dr Manengu Casimir a, au nom des partenaires techniques et financiers remercié le gouvernement guinéen pour cette initiative qui marque selon lui, l’approche multisectorielle dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Selon lui, cette campagne touchera les zones de Conakry et de la région administrative de Kindia.

« En effet, la tranche d’âge des enfants de 12 à 17 ans représente 12% de la population. Et la vaccination de cette tranche d’âge est aujourd’hui recommandée par les différentes autorités des différents pays, pour faire face à la lutte contre la Covid-19. Parce qu’elle participe à la diminution de la circulation du virus de la Covid-19. Et vous savez qu’en Guinée, depuis mars 2020, les statistiques montrent à peu près 1155 enfants atteints par la Covid-19 dont 654 en 2020 et 531 pour cette année. En lançant cette campagne, nous sommes convaincus que la propagation de la maladie connaitra un frein », dira-t-il entre autres Dr Casimir.

Pour sa part, le ministre Guillaume Hawing a remercié le gouvernement et ses partenaires pour le choix porté sur l’école pour abriter cette importante cérémonie qui marque selon lui, le début d’une vaste campagne de lutte contre la Covid-19 en Guinée.

« La tranche d’âge concernée par cette campagne de vaccination forme près de 80% de la population scolaire en République de Guinée. Et selon les constats les plus récents et plus crédibles, à cause de l’apparition des variants Delta et Omicron, le nombre d’enfant atteint d’une forte tremble de la maladie augmente, et le rayon d’infection s’élargit de plus en plus. C’est pourquoi le Ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation salue le lancement de cette campagne de vaccination à l’intention des adolescents notamment les élèves. Mon département attache du prix à cette opération et compte porter une attention particulière à son déroulement dans les différentes concessions scolaires », a-t-il mentionné.

S’adressant aux élèves, il les a invités à accepter de se faire vacciner. « Retenez que cette vaccination est un moyen simple, sûr et efficace de vous protéger des maladies dangereuses. Elle utilise des défenses naturelles de l’organisme pour créer une résistance à des infections spécifiques et renforcer le système immunitaire. La vaccination présente plusieurs bénéfices, elle vous protège des formes graves d’infections mais aussi du Covid long… »

Quant au ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, il est longuement revenu sur les raisons de l’initiative, avant d’affirmer que « notre meilleure arme pour lutter contre la Covid-19, c’est la vaccination. C’est une vaccination qui est saine, qui est sans danger et nous sommes capables de gérer ses effets secondaires. Nous sommes tous des soldats dans la lutte contre la Covid-19. Je voudrais marteler ce message, nous sommes en guerre contre cette maladie. Et en période de guerre, tous les guinéens et toutes les guinéennes sont au combat… »

Youssouf Keita                                                                     

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.