Lutte contre la Covid-19 : l’hôpital régional de Labé doté d’un laboratoire et des TDR

Print Friendly, PDF & Email

L’hôpital régional de la cité de Karamökö Alpha mo Labé a désormais un laboratoire et des TDR dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. L’annonce a été faite ce mercredi 22 juillet 2020 par le directeur de l’hôpital régional.

Selon Dr Ataoulaye Sall, cette initiative du Ministère de la santé est de rendre possible le test de diagnostic rapide (TDR), la construction d’un laboratoire pour les tests de diagnostic moléculaire annexés au laboratoire de l’hôpital et rendre fonctionnel la prise en charge des malades du Covid-19 au niveau du centre de prise ne charge des épidémies (CTEPI) dans le chef-lieu de la région de Labé, à l’image de Kindia et Conakry.

« Nous sommes en train de travailler avec le Ministère de la santé pour rendre possible le diagnostic de la covid-19 au niveau du chef-lieu de région de Labé, également rendre possible la prise en charge au niveau local. Nous travaillons à deux niveaux : premièrement, rendre disponible le test de diagnostic rapide (TDR), deuxièmement, c’est de construire et d’équiper un laboratoire au niveau de l’hôpital régional de Labé pour la (PCR) autrement dit test de diagnostic moléculaire. Au jour d’aujourd’hui, avec le Ministère de la santé, nous avons eu des agents qui ont été formés, on a eu 5 mille TDR disponibles, et nous avons le centre de prise charge des épidémies (CTEPI) que nous sommes en train de rendre fonctionnel. Donc l’ouverture de ce centre pour ce qui est des TDR va voir le jour la semaine prochaine. Pour ce qui est du laboratoire (PCR) ça va prendre du temps au moins 3 à 4 mois puisque ça demande la construction d’une infrastructure », explique Dr. Ataoulaye Sall.

L’importance de ces actions du département de la santé est immense, renchérie notre interlocuteur.

« Depuis l’avènement de la Covid-19 au niveau de Labé, quand on a un cas suspect, jusqu’à maintenant là tout ce qu’on pouvait c’était d’acheminer le suspect sur Kindia ou sur Conakry. Donc à partir de maintenant, on est équipé et outillé pour que ces évacuations intempestives s’arrêtent. Désormais, si on a un cas suspect, on peut lever l’équivoque au niveau de Labé. On peut faire le test, avoir les résultats pour dire oui le test est positif ou bien le test est négatif. Egalement les personnes déclarées positives, leur prise en charge est possible, on peut aussi suivre les contacts dans les meilleures conditions », conclut-il.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.