Lutte contre le coronavirus : comptons aussi sur nos avantages compétitifs ! (Par Ibrahim Kalil Diallo)

Print Friendly, PDF & Email

Ma plus grande conviction pour l’Afrique en général et la Guinée en particulier, pour ce problème de Coronavirus et autres d’ailleurs, est que nous devons apprendre à développer et compter sur ce que je vais appeler nos avantages compétitifs !

Quand on va à la guerre, on ne peut pas compter sur les avantages compétitifs de l’ennemi pour le vaincre !

Ce n’est pas en copiant ou en imitant systématiquement les autres qu’on aura une dignité dans ce monde !

Quels sont les avantages compétitifs de la Guinée en ce qui concerne ce problème de Coronavirus en particulier ?

Je crois que nous avons nos connaissances ancestrales que hélas la jeunesse a rejeté (plantes, médecine mystique traditionnelle etc.).

Nous avons également développé le côté mystique de l’Islam qui nous donne des moyens de protection etc. Nous avons la géomancie, nous avons l’astrologie etc.

Arrêtons de prendre ces connaisseurs comme des charlatans et arrêtons de décider sans les consulter. Ils n’ont pas été à l’école mais leurs connaissances ont permis à nos ancêtres de vivre bien mieux que nous !

Nous qui avons été à l’école pensons très souvent à tort que ces connaisseurs sont des ignorants car ce qu’ils disent ne suivent pas les démarches scientifiques que les blancs nous ont enseignées.

Alors que si on y réfléchit bien, il n’y a pas plus ignorant que celui qui ne conçoit pas que ce qu’il sait ne représente qu’une infime partie de la CONNAISSANCE !

Pour ces connaissances, utiles en toutes circonstances, nous devons, à long terme, créer des universités de ces savoirs, les cadrer, les réguler pour éviter les dérives et les utiliser à bon escient.

Les connecter avec nos connaissances issues de l’école occidentale pour créer nos propres solutions face à tout problème !

Nous avons cet avantage que les autres n’ont pas !

C’est en prenant cette mesure que la Guinée pourrait se faire une place dans ce monde et lui offrir une plus-value.

A court terme, pour faire face au Covid-19, le gouvernement doit créer un comité ad hoc composé de scientifiques, de médecins, de connaisseurs mystiques religieux et autres, d’astrologues, de géomanciens, de guérisseurs traditionnels etc., pour travailler ensemble à trouver une solution pour notre population.

Ibrahima Kalil Diallo

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.