Lutte contre le Covid-19 à Faranah : la synergie d’actions des organisations de société civile s’engage

Print Friendly, PDF & Email

Les structures sociales multiplient leurs efforts en faveur de la population dans le cadre de la prévention et la riposte contre le COVID-19 à Faranah. Le dimanche, 19 avril dernier, la structure dénommée “Synergie d’Actions des Organisations de la Société Civile pour ma Prévention et la Riposte Contre le COVID-19” a allumé ses lampions de la sensibilisation et de la distribution des kits sanitaires dans les 12 quartiers de Fatanah centre.

C’est le quartier Mosquée qui a servi de cadre pour cette campagne. Autorités préfectorales, communales, agents de santé et les citoyens ne sont pas fait compter l’événement avec un respect strict des règles sanitaire dictées.

A l’entame, Fodé Aboubacar Kouyaté, président de la coordination de cette structure nous a dégagé le motif de cette activité en ces termes : « Nous savons que le Covid-19 fait des ravages actuellement dans le monde. Mais malgré tous ses dégâts, certains n’en croie pas. Nous sommes issus de cette population et nous représentons cette population. C’est pourquoi nous nous sommes assignés la mission de sensibiliser et d’orienter cette population. Nous voulons que la population respecte les principes sanitaires dictés par les médecins. Nous avons tendu la main aux personnes de bonne volonté et la mairie nous a offert 100 kits, l’hôpital aussi nous a donné des bavettes. Ce sont ces kits que nous distribuons aujourd’hui dans les lieux de regroupement à travers des équipes mixtes. »

Le président du quartier Mosquée, Mamourou Kandé s’est réjoui de ce geste avant de lancer un appel à la population. « Je me réjouis du fait que mon quartier a été choisi pour le lancement de cette campagne de sensibilisation. J’invite la population au respect strict des règles sanitaires dictées par le gouvernement. Une qui se trouve dans l’aire n’est pas facile à combattre. Il faut qu’on accorde assez d’importance à cette maladie parce que notre vie en dépend. C’est la première fois que les lieux de culte soient fermés à cause de la maladie… »

Lancinet Keita, depuis Faranah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.