Lutte contre le Covid-19 à Faranah : le maire de la commune urbaine tend la main aux ressortissants

Print Friendly, PDF & Email

Suite à la détection d’un cas de Coronavirus à Faranah, les ressortissants de ladite localité mettent des bouchés doubles pour voler au secours de leur commune. C’est dans cette optique que la structure “Génération Faranah ko” et six (6) ressortissants résidents à Conakry ont offert des kits de lavage des mains le lundi 13, avril dernier.

La cérémonie de remise présidée par le préfet de Faranah a connu la mobilisation des cadres communaux ainsi que les citoyens venus pour la cause. Dans son intervention, le maire de la commune urbaine de Faranah, Oumar Camara a exprimé son sentiment suite à la réception de ces dons, avant de solliciter plus d’aide.

« Aujourd’hui, nous recevons des dons de la part de certains de nos citoyens résidents à Conakry. C’est un sentiment de joie dans la mesure où aujourd’hui, nous savons tous que le monde est inquiété par rapport à cette pandémie qui secoue le monde présentement plus précisément la Guinée. Donc, la ville de Faranah n’est pas épargnée à l’heure qu’il fait parce qu’un cas s’est révélé ici positif. Donc pratiquement nous sommes dans la gestion de la pandémie et selon les consignes données,  il est dit que c’est les mesures barrières qui sont les premiers remèdes face à cette maladie. Donc, il faut forcément trouver des kits de lavage des mains et Dieu merci car, les citoyens de Faranah se sont retrouvés pour assister les citoyens résidents pour la riposte contre cette pandémie. Aujourd’hui, nous sommes tous inquiets. Donc, au nom des conseillers et des citoyens, nous sommes très contents et nous lançons un appel aux autres citoyens pour qu’ils nous viennent en aide parce que présentement, il  y a la psychose dans la cité. A l’heure qu’il fait, on n’est en train de nous battre, l’autorité préfectorale, communale et régionale. Il  y a une synergie d’action pour la riposte contre cette pandémie. Il y a beaucoup de dispositifs qui sont mises en place pour lutter contre cette maladie mais il se trouve qu’on n’est limité à travers les moyens. Donc, s’il y a d’autres citoyens qui sont venus à notre secours comme la structure Génération Faranah ko et six citoyens résidents à Conakry qui se sont associés pour nous donner des kits, bavettes, eau de javel, et le savon diama, vraiment on ne fera que les remercier et les féliciter et nous tendons la main aux autres pour qu’ils puissent emboîter les pas parce qu’à l’heure qu’il fait, la situation elle un peu alarmante. Nos citoyens même sont stigmatisés et Faranah à tendance à être isolé à cause de cette maladie. »

Poursuivant, le patron de la mairie s’est adressé à sa population en ces termes : « Je dirai à cette population de Faranah que cette pandémie est une réalité. Les consignes données par le chef de l’Etat ont fait que les mosquées et les églises sont fermées et il y a une restriction totale. Cela prouve à suffisance que cette pandémie est une réalité. Donc il faudrait qu’on prenne cette maladie au sérieux et qu’on respecte les consignes (lavage des mains, port des bavettes et éviter les contacts) à travers les mesures barrières là, je crois qu’on peut quitter dans ce cadre là dans les meilleurs conditions. Mais vouloir faire le récidive ça n’arrange pas et la pandémie ne fera que perdurer. Donc on demande aux citoyens d’obtempérer aux consignes données pour qu’ensemble, on se donne les mains pour lutter contre cette pandémie », a-t-il demandé.

A signaler que 390 kits de lavage des mains, 1000 bavettes, 200 bidons d’eau de javel, 100 sceaux récupérateurs, 7 cartons de savon sont les matériaux obtenus ce lundi. Mais le besoin de la population reste loin d’atteindre.

Lanciné Keita, depuis Faranah

+224 628 464 659

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.