Macenta: surpris avec l'épouse d'un paysan, un sous-préfet prend ses jambes à son cou

Print Friendly, PDF & Email

Le sous-préfet de Balizia, dans la préfecture de Macenta, Oyé Béavogui a été pris, dans la nuit du jeudi, 15 avril 2016, en flagrant délit d’adultère avec l’épouse d’un paysan dans le village de Zaraborozou, où il effectuait une mission, a-t-on appris de source informée.
Le mari légitime, qui avait soupçonné l’existence de relations frauduleuses entre son épouse et ce sous-préfet, informé de la mission de l’administrateur territorial à Zaraborozou, s’est aussi rendu dans ce village.
C’est là qu’il a remarqué la présence de son épouse dans la localité. Ainsi de surveillance en surveillance, il a fini par découvrir le logement des deux amoureux illégitimes.
La nuit tombée, le paysan monte son guet-apens et attend le bon moment pour surgir dans la chambre. Pris de panique, torche nue, le sous-préfet de Balizia a pris la poudre d’escampette, laissant sa paire de chaussures et une partie de ses vêtements avec le mari légitime.
Il passera la nuit à marcher en direction de la ville de Macenta, avant de trouver un motard pour l’aider à rejoindre la Commune Urbaine (CU).
AGP

  1. Ibrahima Mah 5 ans il y a
    Repondre

    Pourquoi pas? N’est-ce pas en Guinée, où le ridicule ne tue pas?

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.