Macenta : un calme précaire règne après une journée mouvementée et endeuillée

Print Friendly, PDF & Email

La ville de Macenta, au sud du pays a été le théâtre des violences meurtrières qui ont opposées les deux communautés de cette ville. Selon le maire, cet affrontement tire sa genèse de la paternité de la ville dont chacune des deux communautés (Toma et Manian) réclame

Deux morts et plusieurs blessés, c’est ce que confirme ce dimanche le maire de Macenta.

« Il y a le renfort qui est venu de Guéckédou et N’zérékoré qui sont sur le terrain pour  disperser les regroupements dans les différents quartiers. Leur présence a porté fruit puisque la ville est calme depuis la soirée d’hier à ce matin. La situation est sous contrôle maintenant. Nous, autorités également sommes sur le terrain pour la sensibilisation. Pour le cas des morts, depuis hier, je ne suis informé que de deux cas de morts », a expliqué Guilavogui Enego.

Du côté des sources hospitalières, on nous apprends 3 morts et plusieurs blessés pour le moment.

Amara Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

+224 621 94 17 77

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.