Madic 100 frontière déféré à la maison centrale (avocat)

Print Friendly, PDF & Email

Après trois semaines à la direction centrale de la police judiciaire(DPJ), le bloqueur guinéen de nationalité canadienne, Mamadi Condé ‘’Madic 100 frontière” a été, ce jeudi 26 novembre, déféré à la maison centrale de Conakry.

Selon l’un de ses avocats, Me Salifou Beavogui qui a confirmé l’information à Mediaguinee, le blogueur Madic 100 frontière qui est un proche du président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo est poursuivi pour plusieurs infractions.

“Madic 100 frontière’’ vient de rejoindre les autres à la maison centrale. Il est poursuivi pour menaces, injures, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, incitation à la révolte“, dit l’avocat. Ajoutant que dès demain “nous allons relever appel contre l’ordonnance qui le place en détention provisoire, et exiger sa remise en liberté sur la base d’une procédure accélérée. Et comme il bénéfice de la présomption d’innocence”.

Mais ce qu’il faut regretter, poursuit l’avocat, ‘’c’est qu’aucune forme de procédure n’a été respectée en ce qui le concerne. On ne peut pas interpeller un citoyen, le garder près de 3 semaines à la police, l’amener et ouvrir une enquête contre la personne. Le procureur aurait dû le libérer purement et simplement parce que la forme commente le fond. Le temps qu’il a passé à la police, c’est une atteinte grave au droit de la défense”.

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.