Connect with us

Societé

Mafanco : le procès d’Oumar Bella Baldé et Ousmane Sacko renvoyé au 1er juillet

Published

on

Le procès des prévenus Oumar Bella Baldé et Ousmane Sacko qui avait été interpellés le 16 juin dernier à la Maison des associations et ONG de Guinée sise à Yimbaya, à l’occasion du lancement du mouvement ‘’Amoulanfé’’ vient d’être renvoyé au 1er juillet prochain.

Poursuivis pour trouble à l’ordre public puis mis en liberté, ces prévenus devaient comparaitre ce lundi 24 juin au tribunal de Mafanco.

Leur avocat Me Alsény Aïssata Diallo estime qu’ils ont été arrêtés arbitrairement.

« Dans la gestion des dossiers du tribunal, madame la Présidente du tribunal a décidé à ce que ce dossier soit renvoyé en huitaine, donc le 1er juillet. Ils sont poursuivis pour troubles à l’ordre public. Mais je précise cependant que nos clients ont été interpellés arbitrairement, illégalement dans la maison des associations et ONG, alors que notre constitution reconnaît le droit de l’association, le droit de réunion, de cortège. Le jour-J, le procureur nous trouvera sur son chemin parce que c’est à lui d’apporter les preuves que nos clients ont troublé l’ordre public », a lancé l’avocat.

L’avocat prévient qu’une fois cette procédure terminée, les organisateurs organiseront une autre procédure.

« Je pense qu’une fois qu’il y aura un terme à cette procédure, les organisateurs de cette réunion engageront une autre procédure », dit-il.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités