Maintien en prison de Foniké Menguè et Cie: Le Collectif des avocats de la défense hausse le ton et exige l’ouverture immédiate du procès (déclaration)

Incarnés depuis le 1er août dernier, le Collectif des Avocats de la Défense des responsables du FNDC (Oumar Sylla alias Foniké Mengué, Ibrahima Diallo) et de  l’Honorable Saikou Yaya Barry de l’UFR regrette à travers une déclaration rendue publique à Conakry hier mercredi 07 décembre 2022, la lenteur de la procédure et exige l’ouverture immédiate du procès pour que Justice soit rendue conformément à la loi. 

Par ailleurs, le Collectif rappelle qu’en tout état de cause,  tout citoyen en conflit avec la loi pénale, et de surcroît en détention, a droit à un procès juste et equitable, tenu dans un délai raisonnable dans lequel le droit de la défense est garanti et protégé. Ci-dessous l’intégralité de ladite déclaration. 

« Depuis le 25 novembre 2022, la 2ème Chambre de Controle de l’instruction de la Cour d’Appel de Conakry a confirmé l’ordonnance de non-lieu partiel et de renvoi devant le Tribunal Correctionnel de Dixinn

Aucun recours n’ayant été exercé contre l’arrêt de la 2ème Chambre de Controle de Instruction, le dossier de la procédure a été immédiatement retourné par le Parquet Général à Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn pour jugement.

Concomitamment, le 28 novembre 2022, le Collectif chargé de la defense de Messieurs Oumar SYLLA alias Foniké Mangué, Ibrahima DIALLO et Honorable Saikou Yaya BARRY avait adressé un courrier au Parquet du Tribunal de Première Instance de Dixinn, pour solliciter l’ouverture du procès. 

À date, ce courrier n’a reçu aucune réponse, alors que Messieurs Oumar SYLLA allas Foniké Mangué et Ibrahima DIALLO croupissent en prison depuis le 1er août 2022, malgré que le dossier de la

procédure soit totalement vide.

Pendant ce temps, ayant de justesse échappé au pire, l’Honorable Saikou Yaya BARRY poursuit ses soins médicaux à l’Extérieur.

En tout état de cause, le Collectif rappelle que tout citoyen en conflit avec la loi penale, et de surcroit en détention, a droit à un procès juste et équitable, tenu dans un délai raisonnable dans lequel le droit de la défense est garanti et protégé. 

De tout ce qui précède, le Collectif regrette vivement la lenteur de la procédure et exige l’ouverture immédiate du procès pour que justice soit rendue, conformément à la loi », peut-on lire dans la déclaration du Collectif des Avocats de la Défense.

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.