Maison centrale de Kankan : une autre évasion vraiment mystérieuse révélée par le procureur

Print Friendly, PDF & Email

Nous venons d’apprendre cette autre information. Alors que tous les yeux étaient rivés sur l’évasion digne d’un film hollywoodien de cinq (5) détenus à la maison centrale de Kankan dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 août, on nous fait savoir qu’une première évasion, très spectaculaire, s’est produite avant celle-ci dans ce centre pénitentiaire.

Le vendredi 06 août dernier, un condamné à 4 ans de réclusion criminelle s’est mystérieusement évadé de cette prison sans laisser de trace. Aly Touré, le procureur de la République près le tribunal de Première instance de Kankan, explique : « le vendredi 06 août 2021, la maison centrale de Kankan a enregistré un premier cas d’évasion. Il s’agit de Monsieur Mohamed Lamine Camara, condamné à quatre (4) ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs et vol à main armée. Il s’est avéré que Mohamed Lamine Camara est sorti de la prison sans aucune effraction, ni intérieure ni extérieure. »

Aussitôt informé de cette nouvelle, le procureur a pris plusieurs dispositions en mettant aux arrêts les responsables de la prison. « On a tout de suite mis en place une équipe d’enquêteurs qui a commencé à travailler sur le dossier. Et sur le champ, les premières mesures qui avaient été prises ont été de mettre toute la chaîne de commandement aux arrêts et à la disposition des enquêteurs. Le régisseur de la maison centrale, le régisseur adjoint, le chef de poste et le gardien-chef de la maison centrale ont été mis aux arrêts et à la disposition du commissariat central de Kankan pour des fins d’enquête. Ils ont été entendus sur procès-verbal. Et le PV  a été déféré à mon parquet le lundi qui a suivi. A cette date, nous avons requis l’ouverture d’une information en saisissant le cabinet du juge d’instruction. Au niveau de ce magistrat, ces personnes que je viens de citer ont été entendues en première comparution et placées sous mandat de dépôt. », a-t-il indiqué.

Poursuivant, Aly Touré, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, rassure que ces responsables sont pour l’heure détenus à la prison civile de Kouroussa. « A l’heure où je vous parle, le régisseur, le régisseur adjoint, le chef de poste et le gardien-chef de la maison centrale de Kankan sont placés sous mandat de dépôt à la prison civile de Kouroussa où ils sont en détention préventive. »

Il faut rappeler que c’est une semaine après cette évasion mystérieuse que cinq autres prisonniers se sont enfuis de la maison centrale de Kankan.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

+224 623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.