Makalé Traoré sur le limogeage de son mari: “c’est injuste, le décret est illégal’’

Print Friendly, PDF & Email

La présidente de Parti de l’Action Citoyenne par le Travail (PACT) et ancienne directrice de campagne du Rpg Arc-en-ciel (au pouvoir) en 2010 Dr Makalé Traoré est revenue mardi sur le limogeage de son mari Sory Camara à la tête de la direction générale de l’Agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique par le président Alpha Condé au lendemain de la présidentielle du 18 octobre dernier à laquelle elle a a participé. C’était dans l’émission ”On refait le monde” de Djoma Tv.

« Mon mari a fait ce qu’il devait faire, il l’assume entièrement et il n’a pas de regret. Et si c’était à refaire il l’aurait refait », dit-elle. Ajoutant que « derrière une grande dame il y a un grand homme et derrière un grand homme il y a une grande dame. Pour tous ceux qui connaissent mes relations avec mon mari savent que nous avons une relation fusionnelle et que j’ai un respect religieux pour mon mari. J’ai toujours dit : après Dieu c’est lui, c’est comme ça que nous vivons »..

”C’est injuste, le décret est illégal, dans sa forme il est attaquable, dans son fond il n’est pas valable, parce qu’un décret ne peut pas être pris entre une élection et une investiture. J’ai qualité pour l’attaquer…”

Pour la petite histoire, raconte l’opposante d’Alpha Condé dorénavant, « en 2010, c’est lui qui m’a dit d’accepter la directrice de campagne d’Alpha Condé, tout ce qu’il me dit je le fais sans réfléchir parce que je sais ce qu’il me demande de faire va dans le bon sens. Il y a eu 10 ans où Alpha Condé, après les élections, il s’est passé ce que tout le monde sait. Après les 2 mandats, j’ai voulu être candidate, mon mari m’a donné son feu vert. Vous voulez qu’il soit lâche pour ne pas m’accompagner ? Il a été demi de ses fonctions parce qu’il a accompagné son épouse candidate à la présidentielle. Alors les élections finissent, un décret tombe pour le démettre de ses fonctions. D’abord c’est injuste, le décret est illégal, dans sa forme il est attaquable, dans son fond il n’est pas valable, parce qu’un décret ne peut pas être pris entre une élection et une investiture. J’ai qualité pour l’attaquer, je ne l’ai pas fait parce qu’il m’a dit que ce n’est pas la peine », a martelé l’ancienne ministre.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.