Makanéra Kaké sur les éventuelles sanctions contre la Guinée : « à cette allure, nous fonçons tout droit vers le mur »

Print Friendly, PDF & Email

L’ultimatum fixé par la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) à la junte militaire guinéenne au pouvoir depuis le 05 septembre dernier, arrive à terme dans cinq jours. Ce mercredi 20 avril, Alhousseïny Makanéra Kaké, allié du RPG Arc-en-ciel, ex parti au pouvoir s’est prononcé sur les éventuelles sanctions économiques et financières de la CEDEAO qui planent sur la Guinée.

L’ancien ministre de l’information et de la communication sous Alpha Condé a estimé que la Guinée fonce tout droit vers le mur parce que selon lui, le CNRD s’est mis à dos les partis politiques et les coalitions (UFDG, RPG Arc-en-ciel, UFR, le FNDC politique, la CORED, etc…) qui représentent 90% de la population guinéenne.
« Pour ne pas vous mentir, à cette allure, nous fonçons tout droit vers le mur. Je le dis et je le répète, à cette allure, nous fonçons tout droit vers le mur parce que la transition, c’est pour la population guinéenne. Je pense que le CNRD est venu pour la population guinéenne. Sur le plan politique, ces populations là ont des représentants. Et ces partis que vous venez de citer représentent plus de 90% de la population. Lorsque vous faîtes une transition en ignorant 90% de la population, vous pensez que cette transition a emprunté le bon chemin ? Moi je pense au contraire », a souligné Alhousseïny Makanéra Kaké dans « Mirador ».

Si la junte militaire au pouvoir ne parvenait pas à satisfaire aux exigences de l’institution sous-régionale ouest africaine, la Guinée s’exposerait aux sanctions économiques et financières de l’institution. Ce qui selon l’ancien député serait une très grande déception.
« Ça sera une grande déception, une très grande déception. Je plains en ce moment le sort de cette population qui mérite mieux que cela », déplore Alhousseïny Makanéra Kaké.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.