Connect with us

Societé

Makanéra : ‘’le kountigui n’a rien compris, les Guinéens ne proposeront jamais l’homosexualité’’

Published

on

Alors que le Kountigui de la Basse Côte Elhadj Sékhouna Soumah déclarait avoir appris qu’une des dispositions de la nouvelle Constitution autorisait le mariage homosexuel en Guinée, Alhousseiny Makanéra Kaké, ancien ministre de la Communication et promoteur de cette nouvelle Constitution rétorque que cela n’a pas existé et ne va jamais exister. Joint ce jeudi par notre rédaction, M. Kaké souligne que la quasi-totalité du peuple guinéen étant religieuse, cette fameuse disposition ne saurait être proposée dans la nouvelle Constitution.

« Le Kountigui n’a rien compris. Nous, on n’a pas dit d’imposer la Constitution aux Guinéens, on a dit ce que les Guinéens veulent, c’est ce qui doit être dans la Constitution. Donc ce n’est pas la Constitution du gouvernement et du président de la République, c’est la Constitution du peuple de Guinée. Ce n’est pas au président de nous faire une Constitution, c’est tout le peuple qui le fera. Peut-être qu’il y aura des gens qui feront un projet, mais pour qu’elle soit considérée comme une Constitution c’est lorsque chacun de nous va se pencher sur cette Constitution et soutenir ce qui est bon dans la Constitution et proposer une solution alternative pour les articles sur lesquels ils ne sont pas d’accord. Et je suis convaincu que les 99% des Guinéens sont religieux, musulmans ou chrétiens. Et puisque l’homosexualité est expressément interdite dans nos religions, les Guinéens ne proposeront jamais ça. Ce n’est pas au président de proposer, c’est à nous les Guinéens de proposer ce qui est, mais malheureusement les gens n’ont pas encore compris la démarche », estime-t-il.

Quant à la question de savoir si la nouvelle Constitution avait été élaborée, il dit Non.

« Je reviens encore pour vous dire que la nouvelle Constitution n’existe pas. Nous nous battons pour le principe, pour qu’on dise qu’on est d’accord pour qu’il y ait constitution. Si ce principe-là est accepté, on commence maintenant par mettre une commission spéciale pour rédiger le projet de Constitution. Cette commission va rédiger le projet et ce projet va être soumis au peuple », a précisé M. Kaké.

La Guinée, pays à 90% musulman et réputé être très conservateur est englué depuis des mois dans un débat sur le changement ou non de Constitution.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook