Makanéra : ‘’si Siaka Barry était cohérent, c’est de retirer d’abord tout son parti…’’

Print Friendly, PDF & Email

La démission lundi de Siaka Barry, président du MPDG, de l’Assemblée nationale guinéenne provoque une avalanche de commentaires. Ce mardi, 24 novembre, lors d’une interview qu’il a accordée à Mediaguinee, l’honorable Alhoussein Makanéra Kaké, président du FND, parle de ‘’non-évènement’’. Réaction…

La cohérence voudrait que s’il voulait une dissolution de l’Assemblée nationale, c’est de retirer d’abord tout son parti

« Vous engagez votre parti politique, vous participez à une élection, les militants et sympathisants analysent, prennent position, ils vont voter pour vous. En moins d’un an, vous dites que votre vote-là, ‘’je n’en veux plus, je démissionne’’. Est-ce que vous avez respecté ceux qui ont voté pour vous ? Mais pourquoi vous êtes vous présenté candidat ? Le Parlement est différent du gouvernement. Pour être ministre, c’est une seule personne qui te choisit pour faire un travail conforme à sa volonté. Si vous n’êtes pas d’accord sur ce qu’il vous demande de faire, vous démissionnez. Ça, c’est compréhensible. Mais, à l’Assemblée nationale, personne ne vous cadre. Vous êtes libre comme le vent dans le désert de défendre autant que vous voulez, la position de ceux qui vous ont élu. Mais, si vous dites que vous démissionnez… Ce qui me surprend, c’est en faire un évènement.  Avant lui, il y en a beaucoup qui ont démissionné pour des raisons plus ou moins personnelles. J’ai vu Bantama Sow qui a démissionné, j’ai vu le ministre d’Etat Tibou Kamara, le ministre d’Etat Bah Ousmane. Mais, Jean Marc Telliano aussi a démissionné, pourtant il n’est ni ministre ni député. Mais les gens n’ont pas crié à leur tour. Pourquoi pour lui on crie ? S’Il voulait être logique, la cohérence voudrait que s’il voulait une dissolution de l’Assemblée nationale, c’est de retirer d’abord tout son parti. Mais dire : moi je quitte, mais faites tout pour me faire remplacer, vous voulez dissoudre l’Assemblée comme ça ? C’est un non-évènement.

Si on ne peut pas rédiger même une simple lettre de démission d’une page et demie, mais c’est grave… Sa lettre de démission pose beaucoup de problèmes

Ce qui m’a déçu, c’est la qualité de la lettre de démission. Mais, c’est une déception. Ces jeunes étaient considérés comme des gens qui peuvent faire bouger les lignes, qui ont un certain niveau pour faire en sorte qu’on puisse gouverner autrement dans ce pays. Mais si on ne peut pas rédiger même une simple lettre de démission d’une page et demie, mais c’est grave… Sa lettre de démission pose beaucoup de problèmes. Et la forme, et le fond. Quand vous prenez la forme. Quand on dit ‘’je démissionne pour raisons personnelles ‘’ vous ne devez plus évoquer les raisons. Ou vous démissionnez pour des raisons bien précises, ou vous démissionnez pour des raisons personnelles. En ce moment, vous gardez ça pour vous. Ou dire ‘’ j’ai requis le parti’’. Le président aussi puissant que tu sois, tu ne peux pas réquisitionner le parti parce que tu n’es pas plus fort que ton parti », a-t-il dit.

Mohamed Cissé        

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.