Malade, l’indépendantiste sahraoui admis dans l’hôpital en Espagne sous une fausse identité

Print Friendly, PDF & Email

L’indépendantiste sahraoui qui devait se rendre dans un premier temps en Allemagne a été admis dans un hôpital de Logroño (ville du nord de l’Espagne) sous une fausse identité.

Le président de la « RASD », Brahim Ghali, a été hospitalisé d’urgence en Espagne, rapportent plusieurs médias, ce jeudi 22 avril. Selon Jeune Afrique, «le président qui souffrirait d’un cancer de l’appareil digestif depuis plusieurs années, a été d’abord hospitalisé à Tindouf».

Sur place, le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Saïd Chengriha, lui aurait rendu visite, selon la même source. Il a ainsi été question de son transfert en Allemagne, «qui aurait refusé de l’accueillir», souligne le magazine.

C’est finalement en Espagne, que Brahim Ghali a été transféré et admis à l’hôpital sous un faux nom, indique pour sa part le site El Noticiario. Le média hispanophone affirme qu’il a été admis sous la fausse identité algérienne de Mohamed Benbatouche.

«Il est arrivé en Espagne, mercredi 21 avril, muni d’un passeport diplomatique algérien», confirme une autre sources à Le360.

«Une équipe de médecins algériens a accompagné le leader sahraoui à Saragosse, à bord d’un avion médicalisé affrété par la présidence algérienne», poursuit pour sa part Jeune Afrique, notant que Brahim Ghali a eu l’assurance qu’il ne sera pas inquiété par la justice espagnole qui dispose de plusieurs dossiers à son encontre pour violation des droits de l’homme.

Cependant, l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’Homme (ASADEH) a déposé une plainte contre Brahim Ghali auprès de l’audience nationale espagnole.

La plainte déposée par l’avocat de l’ASADEDH auprès du tribunal central d’instruction n°5 de l’Audience nationale en date du 22 avril 2021, informe la procureur général du fait qu’il est parvenu à sa connaissance de l’hospitalisation du chef des séparatistes, Brahim Ghali, à Logroño, précisant qu’il est entré en Espagne avec une fausse identité portant le nom de Mohamed Benbatouche, de nationalité algérienne afin d’échapper aux poursuites de la justice espagnole.

Par cette plainte, la défense de l’ASADEDH demande l’ouverture d’une enquête ainsi que la coopération de la police. Et ce, à travers la vérification des autorités judiciaire que Mohamed Benbatouche est effectivement Brahim Ghali.

Une fois l’identité vérifiée, l’association demande de procéder à la notification de Brahim Ghali de l’existence de cette plainte, l’audition du chef des séparatistes en sa qualité de recherché à l’hôpital de Logroño où il se trouve hospitalisé et la nomination d’un avocat et d’un interprète pour accompagner le recherché dans l’annotation de ses déclarations.

La défense demande également l’émission d’un mandat d’arrêt et la remise de Brahim Ghali pour ne pas contourner l’action de la justice espagnole et de la justice internationale.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.