Mali : après 10 ans de conflit, la coordination de la Haute Guinée a enfin un président

Toutes les coordinations avaient  leurs présidents en République du Mali sauf la coordination régionale de la Haute Guinée, au sein de laquelle deux entités se déchiraient depuis près de 10 ans. Il s’agissait du bureau mandingue qui fut le tout premier bureau qui représentait la Haute Guinée. Un nouveau bureau fut créé pour la coordination de la Haute Guinée, sans informer le premier bureau. Venu à Bamako il y a seulement une année, le conseiller politique de l’ambassade, Dr Mamadi Saiba Camara, appuyé par le premier secrétaire chargé des affaires consulaires, Mr Namory Magassouba, s’est impliqué pour la résolution de ce conflit qui a ébranlé toute la communauté guinéenne au Mali ainsi que le bureau du conseil des Guinéens . Les diplomates ont convoqué une réunion extraordinaire dans la cour du consulat de la Guinée au Mali faisant appel à tous les membres des deux bureaux pour enterrer la hache de guerre afin que la communauté guinéenne puisse aller de l’avant. 

Dans  son allocution, Dr Saiba Camara a insisté sur le respect des aînés.

« Je vous remercie beaucoup pour votre mobilisation en répondant favorablement à cette réunion. Avant de commencer, j’appliquerai le principe mandingue, celui du respect envers les vieux. Nous avons sillonné toutes les régions, nous n’avons pas trouvé de problèmes, sauf la Haute Guinée. Nous sommes là pour vous unir comme nous le faisons avec les autres coordinations. Avant de donner la parole aux deux porte-parole, je jure que nous dirons la vérité à qui veut l’entendre. Dans un conflit si la vérité n’est pas dite, le conflit ne finira jamais », conclut-il

Après plusieurs minutes de débats et de discussions, il a été enfin décidé de maintenir le doyen Karamo Diané, âgé de plus de 70 ans, comme le président de la coordination de Haute Guinée mais de dissoudre son bureau pour un renouvellement consensuel.  

Ce dénouement heureux à l’initiative de Monsieur le conseiller politique et du consul met fin à une guéguerre qui a affecté la communauté guinéenne au Mali. Nous pouvons dire enfin que les Guinéens seront tous réconciliés pour défendre leurs intérêts communs. 

Moussa Oulen Traoré 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.