Mali : ultime hommage au soldat guinéen Jean Emmanuel Haba, tué à Kidal

Print Friendly, PDF & Email

Le dimanche 19 juin 2022, lors d’une patrouille pour la détection des engins explosifs, ce jeune soldat de deuxième classe du contingent guinéen a été grièvement blessé. Finalement, il a succombé à ses blessures. 

Des hommages mérités ont été rendus, vendredi, au soldat de 28 ans, marié et père de trois enfants au quartier général de la MINUSMA où la dépouille a été exposée. Pas et chantq militaires ont accompagné le corbillard.

Abdoulaye Fofana, le nouveau chargé d’affaires de l’ambassade de Guinée au Mali, accompagné de son conseiller politique, Dr Saiba Camara et le consul Namory Magassouba, a pris part à cette cérémonie de levée du corps du jeune soldat Jean Emmanuel Haba tombé en défendant fièrement un pays voisin à la Guinée. C’était au quartier général de la MINUSMA, en présence de tous les officiers de la MINUSMA et du représentant spécial des Nations unies. La cérémonie a duré environ une heure. Dans un premier temps, l’on a assisté à l’arrivée du corps, suivie de l’exécution des hymnes nationaux du Mali, de la Guinée ainsi que des Nations unies . 

Le commandant adjoint de la troupe guinéenne à la MINUSMA a fait son allocution. Commandant Moussa Soumah a magnifié la bravoure et la détermination du jeune soldat tombé sur le champ de bataille.

« Le dimanche 19 juin marque la disparition tragique du jeune soldat Jean Emmanuel Haba. C’est  le 07 octobre 2021 qu’il a été engagé au secteur Nord de la MINUSMA à Kidal, âgé de 28 ans, marié et père de 3 enfants. Il s’apprêtait à aller en congé en Guinée. Il est tombé avec les armes en main », a-t-il indiqué. Ensuite, il promet de poursuivre le combat jusqu’à la libération totale du Mali.

Selon le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Mali et chef de la MINUSMA, El Ghassim Wane, il était animé du ferme engagement à retrouver la paix au Mali .

« Âgé de 28 ans, le soldat était dynamique et passionné. Il était l’un de nos experts en détection et en destruction des engins explosifs .Tous les jours, il  mettait sa vie en danger pour permettre au reste de la mission de poursuivre. Je présente mes plus sincères sympathies à la famille, ses proches, ses compagnons ainsi qu’au gouvernement de la République de Guinée. L’opération au Mali demeure préoccupante et difficile, en témoignent les massacres récents à Djalassabou, la recrudescence des violences dans la région de Gao  ainsi que la situation qui prévaut dans la région de Menaka. Les combats de ces derniers mois ont fait des centaines des victimes », a déclaré M. WAne. Avant de promettre que ces crimes au Mali ne resteront pas impunis, tout en réaffirmant l’engagement de la MINUSMA aux côtés des Maliens. 

A noter que les représentants de la MINUSMA ont été invités à présenter leurs condoléances au personnel de l’ambassade.  

Moussa Oulen Traoré, correspondant à Bamako (Mali)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.