Mali : vers la mise en place d’un nouveau bureau du conseil des Guinéens

Print Friendly, PDF & Email

C’est au terme de leur mandat au Mali et suite à une lettre circulaire du Ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger adressée aux différentes missions diplomatiques et consulaires de procéder au renouvellement du bureau des conseils des Guinéens.

A l’instar des autres pays, les Guinéens au Mali se sont réunis dans la salle de conférence de l’Ambassade de la République de Guinée à Bamako pour discuter les stratégies de la mise en place du bureau des conseils. Cette réunion était présidée par le ministre conseiller chargé des Affaires, Dr Abdoulaye Fofana et accompagné du personnel diplomate.

Les délégués de chaque coordination y étaient représentés. A l’entame de la réunion, le ministre conseiller a fait un aperçu général sur le document qu’ils ont reçu de son département portant renouvellement du bureau. 

« Nous avons reçu une lettre de notre département, nous invitant à prendre toutes les dispositions appropriées pour procéder au renouvellement du bureau des conseils. Je sais qu’il y a beaucoup d’obstacles, mais moi je parie sur le consensus. J’invite tous les représentants des coordinations à nous proposer des solutions consensuelles pour  que ce bureau puisse être installé dans la paix et de manière consensuelle. Je n’ai pas à vous imposer quelqu’un, je n’ai pas de candidat, c’est vous qui êtes là, c’est à vous de nous proposer une solution », a-t-il déclaré.

L’atmosphère était tendue de part et d’autre, certains demandaient le bilan du bureau sortant qui n’était pas à l’ordre du jour. Chaque entité s’est exprimé et proposer une solution ou une stratégie de la mise en place du bureau.

Après plusieurs interventions et de propositions des différents délégués des coordinations et des associations, il a été retenu que chaque coordination doit envoyer les noms de 5 personnes pour élire le président à leur sein. Et il a été demandé à chaque coordination de prendre une femme sur les 5 qu’elle va présenter.

A noter que pour le moment, la question de la société civile a été oubliée 

Moussa Oulen Traoré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.