Mamadi 3 Kaba : ‘’Makalé Camara s’est enrôlée en 2015 à la chancellerie de Guinée à Paris’’

Print Friendly, PDF & Email

La candidate du Front pour l’Alliance nationale (FAN)  au scrutin présidentiel du 18 octobre, Makalé Camara qui n’a pu glisser son bulletin dimanche dans l’urne a-t-elle été gratuitement radiée du fichier électoral par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ? Mamadi 3 Kaba, porte-parole de la CENI, interrogé lundi par Mediaguinee, a rejeté en bloc les accusations et révélé que Makalé s’est enrôlée en 2015 à la Chancellerie de Guinée à Paris. Et que depuis cette date, la présidente du FAN ne s’est plus retournée pour se faire enrôler. Réaction…

« En effet, Madame Makalé Camara, candidate du FAN, ne peut vivement faire objet d’un quelconque acte de la CENI. Donc, ce qui s’est passé, c’est que Madame Camara s’est enrôlée en 2015 à la chancellerie de la République de Guinée à Paris. Et, l’audit complet de 2018 avait recommandé, et ça c’était un audit qui été commandité par l’assemble des acteurs du processus électoral, surtout la classe politique guinéenne, et la première recommandation de cet audit indiquait que tous les électeurs devraient passer devant les machines, et que cela était la condition du maintien dans le fichier. Après cet audit, la veille du double scrutin du 22 mars 2019, 2 millions 4 cent 38 mille 992 de nos concitoyens n’ont pas pu prendre part à ce double scrutin pour la raison qu’ils n’ont pas satisfait à la première recommandation de l’audit de 2018. Et ensuite, les pièces qui auraient servi à leur enrôlement n’auraient pas été archivées. Donc, les deux missions de la Cedeao et de l’Union Africaine ont donc recommandé la mise à l’écart de ces électeurs qui sont qualifiés de problématiques. Alors, nonobstant qu’il y ait eu une révision à titre exceptionnel en novembre 2019, une autre révision à titre exceptionnel a lieu du 20 juillet au 3 aout 2020. Et pour cette révision à titre exceptionnel, il était impératif que ce groupe d’électeurs problématiques de passer devant les machines et quiconque ne passait pas, serait extirpé du fichier. Et donc, Madame Makalé Camara est dans ce groupe. Et donc, c’est qu’elle n’est pas passée devant les machines lors des deux dernières révisions à titre exceptionnel. La révision de novembre 2019, la révision à titre exceptionnel du 20 juillet au 3 aout 2020, elle ne s’est pas présentée devant les machines et donc, elle est radiée du fichier. Et cela conformément aux recommandations des différents audites. Donc, nullement la CENI ne peut prendre un acte délibéré contre elle. Et, c’est pour cette raison, elle était munie de l’ancienne carte d’électeur qui a servi pour le double scrutin dernier. Et, la CENI a fait une communication suffisante pour dire que les anciennes cartes ne peuvent plus servir pour la présidentielle du 18 octobre 2020.   

 

              

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.