Mamadou Houdy, DRS de Labé : ‘’le sang c’est la vie, on ne perd rien en donnant son sang’’

Print Friendly, PDF & Email

L’humanité a célébré ce lundi, 14 juin 2021, la journée internationale du don du sang sous le thème « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde ». Si le sang constitue un aspect essentiel des soins et sauve des millions de vies et améliore la santé et la qualité de la vie de nombreux patients au quotient.

Dans la région de Labé, le constat révèle une réticence de la part de citoyens dans le don du sang. Une situation qui ne laisse pas indifférent le Directeur régional de la santé de Labé.

« Le sang c’est la vie, personne ne peut remplacer le sang, c’est un produit spécifique. Alors, comme on n’a vu que ça permet de sauver des vies, c’est pourquoi l’OMS a initié cette journée pour motiver toutes les personnes a fin des sauver des vies. On ne peut pas payer le sang au marché, on a tout importé sauf le sang. Le don du sang ne fait pas parti de notre culture. Les gens pensent que donner son sang, c’est perdre quelque chose ou on a peur de tomber de syncope. Mais tout ça, c’est des rumeurs, ça n’a pas d’impact. Heureusement, actuellement, nous avons la chance d’avoir l’appui des partenaires, on est en train d’organiser des journées de mobilisation et de don de sang dans les cinq (5) hôpitaux préfectoraux de la région », explique Dr. Mamadou Houdy Bah.

Poursuivant, il dira que malgré les multiples difficultés, la région administrative de Labé compte a ce jours plus de 200 stocks sanguins. Par conséquent, déclare-t-il, ma juridiction n’est pas confrontée à une crise de sang.

« On a des stocks. Mais généralement, les stocks ne se gardent pas très longtemps, c’est au maximum deux semaines. Après, il faut renouveler malheureusement. Parce que c’est seulement à location des campagnes de don de sang que nous pouvons mobiliser un peu de poches. Après ces campagnes, si ce n’est pas les partenaires qui mobilisent les gens, généralement, c’est quand tu viens qu’on te dit de faire venir tes parents. C’est ça la difficulté que nous avons. On doit avoir normalement à Labé ici, des donneurs de sangs volontaires pour que le stock ne finisse jamais. Pour le moment, il n’y a pas de crise parce que nous avons deux partenaires qui sont en train d’accompagner. Heureusement, avec l’arrivée des frigos solaire, c’est ce qui nous facilite les choses. Dans chaque laboratoire, nous avons aujourd’hui, un frigo salaire et on a plus de 200 frigos aujourd’hui », précise Dr. Mamadou Houdy Bah.

A la question de savoir les personnes habilitées à donner du sang, il nous a confié : « Pour donner du sang, toute personne en bonne santé, une personne qui n’est pas atteinte d’une maladie contagieuse, qui n’est pas hypotendue, ni hypertendue,  une personne qui n’a pas une maladie du sang comme la drépanocytose ou une maladie chronique. Si c’est une femme, elle ne doit pas être en état de grosse. Il faut que la personne aussi soit âgée entre 18 et 55 ans. »

Plus loin,il a lancé cet appel à l’endroit des citoyens. « C’est un grand sacrifice d’accepter de donner son sang. On ne perd rien en donnant son sang. Nous demandons à toutes les personnes valides à donner du sang à travers ce geste pour sauver plusieurs personnes », demande Dr Mamadou Houdy Bah.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.