Mamadou Sylla invite l’Etat à rouvrir les frontières ‘’s’il n’y a plus de danger’’

Print Friendly, PDF & Email

Interpellé samedi dernier sur la fermeture des frontières de la Guinée avec le Sénégal, la Guinée-Bissau et la Sierra-Leone, le chef de file de l’opposition parlementaire, Mamadou Sylla, a invité l’État à rouvrir les frontières si le danger n’est plus présent pour permettre aux Guinéens bloqués de rentrer au pays. 

« Vous savez que chaque pays a ses lois. Si ma mémoire est bonne, je me rappelle qu’au temps d’Ebola, le Sénégal avait fermé ses frontières à la Guinée sous prétexte que la maladie ne soit transportée chez eux. Mais c’est des choses qui arrivent. Pas plus tard qu’hier [29 janvier, 2021], la France a fermé ses frontières à cause du coronavirus. Les autorités guinéennes disent que cette fermeture des frontières est d’ordre sécuritaire. Donc, c’est la sécurité du pays. C’est à l’État de gérer ça.  Nous avons tous vu à  la télévision nationale la présentation d’un groupe de personnes qui ont été arrêtées dans une préfecture  du pays avec les armes à feu et des armes blanches qui seraient venus de ces pays. Donc l’opposition ne peut que demander à l’Etat de rouvrir les frontières, s’il n’y a plus de danger pour que nos compatriotes puissent entrer tranquillement au pays », a expliqué Mamadou Sylla, au cours de la conférence de presse qu’il a animée à son domicile privé de Dixinn-Bora le samedi 30 janvier dernier.

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.