Mamadou Sylla : « le soulèvement populaire de janvier/février 2007 était un coup d’Etat qui a raté »

Print Friendly, PDF & Email

De passage dans « la Grande interview », une émission réalisée par Guineemation, le président de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) et actuel chef de file de l’opposition guinéenne a levé un coin du voile sur la grève générale organisée par les centrales syndicales CNTG et USTG et qui a serieusement secoué la Guinée entre Janvier et Février 2007.

Selon Mamadou Sylla, le soulèvement était un coup d’Etat raté.

A en croire l’actuel chef de file de l’opposition, plusieurs opposants d’alors étaient impliqués dans le soulèvement. D’après Mamadou Sylla, l’actuel chef de l’Etat, Alpha Condé figurait parmi ces opposants.

« C’était un coup d’Etat qui a raté. C’était trop profond. L’opposition était pleinement dedans. Il (Alpha Condé) était dedans et d’autres opposants étaient aussi dedans. C’est l’opposition qui a monté ça à l’époque », a révélé Mamadou Sylla.

Pour rappel, plus de 350 personnes selon la société civile guinéenne ont perdu la vie entre Janvier et Février 2007 lors des protestations contre le régime du général Lansana Conté.

Sadjo Bah

1 Commentaire
  1. kourouma Aboubacar S. 6 mois il y a
    Repondre

    Nous étions tous à Conakry. C’est absolument faux. Ta cupidité et le ras le bol généralisé de la gestion du pays par lansana conté ont largement contribué à la révolte populaire. Et tu es là encore, insatiable, à vouloir tous les biens de la Guinée pour toi seul. Les conséquences, tu les subira tôt ou tard !

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.