Mamadou Sylla reconnu chef de file de l’opposition: réactions des politiques à Kankan

Print Friendly, PDF & Email

Officiellement, le président de l’UDG, conformément à la loi, est le chef de file de l’opposition parlementaire avec tous les avantages liés à cette fonction. Il remplace ainsi le principal opposant à Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo de l’UFDG qui n’avait pas pris part aux législatives du 22 mars dernier. Cette décision a été annoncée par le président de l’assemblée nationale lors d’une plénière.

Dans la commune urbaine de Kankan, cette actualité est commentée ce mardi par plusieurs hommes politiques. Lancinet Condé, secrétaire fédéral du Bloc libéral (Bl) de Faya Lansana Millimouno trouve normal que Mamoudou Sylla soit reconnu comme chef de file de l’opposition.

«  L’assemblée l’a reconnu comme chef de file de l’opposition. C’est normal et c’est une vérité parce que lui il a accepté d’aller à l’élection législative et cela lui a valu quelques nombres de députés, plus que les autres partis de l’opposition. Donc comme le prévoit la loi, si tu es de l’opposition et tu viens avec le plus grand nombre de députés, tu es élu comme chef de file de l’opposition. C’est normal et je lui souhaite bon vent. », a-t-il dit.

L’UDG, le parti de Mamadou Sylla, a été admis au parlement avec quatre députés. Elhadj Mady Kaba, coordinateur régional du PADES à Kankan, n’est pas surpris par cette reconnaissance. « En regardant la loi, le parti qui vient après le pouvoir c’est ce parti qui doit être reconnu comme parti majoritaire. Donc, ce n’est pas une surprise pour moi de voir Mamadou Sylla, parce que je crois qu’aux législatives, il a eu quatre députés. Et vu le résultat des autres partis politiques qui ont eu 1 ou 2 députés, je crois qu’il doit être reconnu comme chef de file de l’opposition. », a-t-il indiqué.

Pour le cas de Mamadou Cellou Dalein Diallo, l’ancien chef de file de l’opposition, qui, d’ailleurs, est le plus influent des opposants guinéens, Lancinet Condé a dit ceci : « il reste le plus influent, mais il n’est plus le chef de file de l’opposition »

Contrairement à l’UFDG, à l’UFR et au BL, le parti du nouveau chef de file de l’opposition a participé aux élections couplées du 22 mars dernier.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.