Mamadou Sylla : ‘’tout le monde savait que Cellou Dalein est pro-français’’

Print Friendly, PDF & Email

‘’Cellou Dalein Diallo est plus français’’. C’est le richissime homme d’affaires guinéen et leader de l’UDG Elhadj Mamadou Sylla qui l’a dit jeudi dans l’émission à grande écoute ‘’Les Grandes Gueules’’ de la radio Espace fm pour justifier la vente de la compagnie Air Guinée, l’un des fleurons de la Guinée.

Selon le patron de Futurelec Holding Mamadou Sylla, Cellou Dalein n’a rien à voir dans cette affaire de vante d’avion. A l’en croire c’est Lansana Conté qui l’a vendu Air Guinée. Rappelant que Cellou Dalein Diallo voulait que l’avion soit vendu à la compagnie Air France.

Quand j’appris qu’on devait vendre l’Air -Guinée à un franc symbolique, je me suis directement rendu chez le président [Lansana Conté] pour qu’il me le vende. Quand je lui dis que je veux qu’il me vende Air Guinée, il a dit : voilà, je te le vends. J’ai dit : ‘’tu vends ?’’, il a dit : oui. J’ai dit mais alors c’est rapide. Je lui ai demandé combien vous me vendez, il me dit 5 millions de dollars. J’ai dit : alors là je me retire, il a dit : non, je te le vends(..). Après il a appelé un garde de corps d’aller chercher le ministre des transports, Cellou Dalein Diallo. Il (Cellou) est venu il nous a trouvé assis sous l’arbre à palabre du palais des nations. Alors le président a dit à Cellou : ‘’moi, j’ai trouvé un preneur pour Air Guinée’’. Cellou Dalein a demandé : ‘’mais comment ?’’. Comme Cellou Dalein n’a pas trouvé un Blanc à côté, il a dit : ‘’président, vous avez vendu à qui ? Le président répond : ‘’j’ai vendu à Elhadj Sylla. Cellou a dit : ‘’non mais président il n’a pas la capacité de gérer une compagnie’’. Le président a dit : de toutes les façons, moi je le vends puis je l’ai vendu à 5 millions de dollars’’, Cellou a dit : ‘’président, le prix est trop cher, je pense qu’il ne peut pas s’en sortir’’. C’est Conté qui a proposé de me vendre Air Guinée. Mais quand le président donne de tel ordre c’est au ministre de tutelle d’exécuter. Mais en ce moment, il n’y avait que bonjour entre Cellou et moi. Mais l’époque que ce soit ses collègues ministres, même le Premier ministre d’alors, tous même le président savait que Cellou était plus Français. En fait, il protégeait les intérêts Français. Donc comme il est reconnu pour ça, c’est pourquoi je crois le président a pris le devant parce que Cellou était avancé dans les négociations avec Air France. Cellou voulait que l’avion soit vendu à Air France (…)’’. 

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.