Mamou : accueilli en triomphe, Cellou Dalein appelle ses partisans à sécuriser leurs votes

Print Friendly, PDF & Email

C’est le terrain de football Mikael Diakité de Mamou, plein comme un œuf, qui a servi de cadre à la réception du principal opposant Cellou Dalein Diallo pour sa campagne en vue de la présidentielle du 18 octobre prochain.

Maadjou Diallo, secrétaire fédéral UFDG de Mamou -au centre du pays, en Moyenne Guinée-,  en souhaitant la bienvenue au président de l’UFDG, confie :

« Nous avons grand espoir que vous allez accéder à la magistrature suprême de notre pays, car votre expérience dépasse la Guinée, vous êtes le meilleur candidat, Mamou vous rassure de la victoire finale », dit-il.

Quant à Étienne Soropogui, leader politique et membre de la délégation, il affirme que Cellou est un homme de paix avant de demander à la population de Mamou de sécuriser le vote.

En s’adressant à la foule, le candidat  de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) Cellou Dalein Diallo de réitérer : ‘’vous avez été bastonnés, violentés, séquestrés de manière inhumaine par Alpha Condé et ses ministres lors des élections passées.

Parlant de l’image de la Guinée, Cellou Dalein de souligner : « Nous voulons que la Guinée soit comme Mamou, fière de la diversité ethnique qui est un atout pour la construction d’une Guinée unie et prospère », souhaite-t-il.

Poursuivant, il indique que la région forestière l’a accueilli triomphalement, “c’est qui a dérangé Alpha Condé et l’a poussé sur le terrain, abandonnant son palais ».

S’agissant du blocage de son cortège à Tokounou, en Haute Guinée, Cellou Dalein a déclaré avoir rebroussé chemin parce que, dit-il, je ne veux pas aider Alpha Condé à détruire la Guinée’’

« Si je n’ai pas continué à Kankan, ce n’est pas par peur, c’est que j’ai vu des jeunes manipulés qui avaient moins de 30 ans. L’affrontement était visible mais je ne veux pas aider Alpha Condé à détruire la Guinée ».

Rappelant que les ennemis de la Guinée, ce sont la pauvreté, l’injustice et le manque d’infrastructures. Demandant ensuite à Mamou de sécuriser le vote en refusant la fraude.

« Alpha Condé viendra demain chez vous pour distribuer des sacs de riz pour essayer d’acheter vos consciences, ils ont prévu la distribution de 100 mille sacs de riz, refusez », invite-t-il devant une foule acquise à sa cause.

Ousmane Loppe Barry, correspondant à Mamou

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.