Mamou/affaire prisonnier mort: « On le transportait à l’hôpital, c’est en ce moment qu’il il a rendu l’âme » (procureur)

Le jeune Mamadou Diallo qui purgeait sa peine à la prison civile de Mamou après sa condamnation à trois ans par le TPI de la même ville a perdu la vie le mardi 20 septembre.
Le procureur de la république près le tribunal de première instance de Mamou a confirmé le décès du prisonnier. Souleymane Kouyaté souligne toutefois que le jeune est décédé lorsqu’on le transportait à l’hôpital.
« C’est effectif, un jeune condamné à trois ans de prison pour coups et blessures volontaires sur la personne même de son propre papa a rendu l’âme après huit mois de détention. Le corps a été restitué à ses parents. Les autorités judiciaires ont été informées. On le transportait pour l’hôpital, c’est en ce moment il a rendu l’âme », a expliqué Souleymane Kouyaté, le procureur près le tribunal de première instance de Mamou.

Dans la famille mortuaire située dans le secteur Hamdallaye, l’émotion était loin d’être à son comble. Certains membres de sa famille sont même partis au marché, notamment son père pour continuer son commerce. Selon d’autres sources, le jeune défunt souffrait d’une dépression mentale.

Aux dernières nouvelles, le jeune a été inhumé ce mercredi 21 septembre 2022.

Jacques Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.