Mamou/Bantamayah : un jeune poignardé par un groupe

Print Friendly, PDF & Email

Selon les informations reçues, deux jeunes, dont l’âge varie entre 17 et 20 ans ont volontairement agressé un autre jeune à l’aide du couteau et l’ont blessé au pied dans le district de Bantamayah, dans la sous-préfecture de Ouré-Kaba. L’acte s’est passé dans la nuit du mercredi à 23h quand Mamadou Pathé, la victime partait chercher du manger.

Ce sont deux jeunes, fils de Bantamayah, qui ont gravement blessé le jeune Mamadou Pathé Barry au pied. Selon les informations, ces deux jeunes étaient sur la moto. Arrivés à côté de Mamadou Pathé Barry(victime), ils auraient commencé à faire des cascades sur la moto.

Du coup, Mamadou qui venait à peine de quitter chez son frère à la boutique, leur a dit de ne pas le toucher. Ainsi, les jeunes ont garé la moto pour s’en prendre à ce dernier jusqu’à ce que l’un a fait sortir le couteau pour le poignardé au niveau du pied.

« Hier à 23h, j’étais au magasin, il y a mes jeunes frères qui ont  quitté la Sierra Leone pour venir chez moi en vacances. Un m’a trouvé au magasin aux environs de 23h, il m’a demandé qu’il veut un transfert afin de se connecter pour communiquer avec la famille de Sierra Leone. Je lui ai demandé s’il a mangé, il me dit qu’il n’a pas mangé. J’ai pris 15 mille francs je lui ai remis d’aller manger. Il m’a laissé là bas. Après deux à trois minutes, un jeune est venu me dire que les jeunes qui sont chez toi là ils se bagarrent avec un autre groupe vers là-haut. En sortant du magasin, je me suis croisé avec la maman en me disant qu’ils ont poignardé Mamadou Pathé. Je suis allé à la maison, j’ai trouvé mon jeune frère gravement blessé. Il saignait beaucoup. En ce moment, je l’ai pris pour l’envoyer à l’hôpital. Entre-temps, il  y a eu les jeunes du quartier qui ont pu prendre deux jeunes suspects. Ainsi on est allé voir le commandant qui nous a évacués maintenant vers l’hôpital. Les deux jeunes suspects sont à la gendarmerie », explique Mamadou Oury Bantamayah Barry, frère de la victime.

Les deux agresseurs ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie de Mamou pour audition. Quant à la victime, elle est actuellement sous traitement à l’hôpital préfectoral de Mamou.

Jacques Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.