Connect with us

Societé

Mamou: le brigadier chef Bakary Camara repose désormais à Ouré Kaba

Assassiné à Conakry la semaine dernière par des manifestants, l’enterrement du brigadier chef Bakary Camara a eu lieu ce mardi à Ouré Kaba, dans la préfecture de Mamou. Plusieurs personnalités dont le gouverneur de Mamou, le commandant du bataillon autonome de Mamou, le commandant de la C.M.I.S et autres ont pris part ce rendez vous douloureux. Arrivé à 10h et quelques la délégation qui a conduit le corps à été accueillie par une foule nombreuse qui était déjà présente depuis 9 heures.

Le gouverneur de Mamou, Amadou Oury Diallo avait au nom du gouvernement présenté les condoléances à la famille avant de rendre officiellement le corps aux sages de Ouré Kaba.

“Au nom du gouvernement je vous présente toutes nos condoléances. Celui qui est parti comme ça à la fleur de l’âge mérite toutes nos reconnaissances. Il est mort sur le champ de bataille dans l’exercice de ses fonctions. Il faut remercier le président, le ministre de la défense, celui de la sécurité et tous ceux qui ont œuvré pour le renvoi de ce corps ici à Ouré Kaba. Car avant tout c’est un homme de tenue. Il pourrait être enterré à Conakry. Nous vous rendons le corps de votre digne fils pour que vous l’enterriez ici»», a déclaré M. Diallo.

Parlant du parcours de l’homme abattu à Wanidara dans la banlieue de Conakry, Dr Nabé, oncle du défunt dit ceci.

«« Bakary est né en 1979 à Oure Kaba ici. Il est orphelin de père et de mère. Il est marié et père de 3 ans. Il a fait ses débuts à l’école primaire et collège à Oure Kaba ici. C’est quand il a échoué au brevet qu’il s’est présenté au concours de recrutement des agents de la police en 2008. Il nous a quitté au moment où la famille a besoin de ses services. En attendant le jugement d’Allah, nous nous en remettons à notre justice”, dit ce proche de la famille.

Il faut noter que deux sacs de riz et une enveloppe avaient été présentés aux sages de la localité avant l’inhumation.

Aïssata Camara, correspondante à Mamou

 

 

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter