Mamou : un Espagnol lourdement condamné

Print Friendly, PDF & Email

Le ressortissant espagnol qui était dans un procès à Mamou a été situé mardi, 15 janvier dernier par le tribunal de première instance. Carlos Corces Bustamante a été condamné à 1 an d’emprisonnement dont 4 mois fermes et au payement de 2 millions de francs guinéens d’amende pour détention illicite d’armes de petit calibre, de chasse et abattage d’espèces animales protégées. Il est condamné aussi de payer à l’Etat guinéen la somme de 180 millions de francs guinéens au titre de dommages et intérêts pour l’exploitation illégale de sa zone à Sabouya à Soyah. Il a été condamné avec le colonel Namory Keita qui était directeur national des eaux et forêt à l’époque. Celui-ci a été condamné à 1 an d’emprisonnement assorti de sursis et à 5 millions de francs guinéens d’amende pour complicité de chasse et abattage d’espèces animales protégées, usurpation de fonction et de deux commis dans un contrat administratif. Le haut gradé de l’armée guinéenne a été aussi condamné au payement de la somme de 60 millions de francs guinéens avec Mamadou Dia qui était cadre de sa direction.

Mamadou Dia, cadre de la dite direction a été condamné à 8 mois d’emprisonnement dont 2 mois 20 jours de prison ferme et 1 million 500 mille francs guinéens d’amende pour les mêmes faits que le colonel Namory Keita qui était son directeur national à l’époque.  Mohamed Camara, le gardien de la réserve de Sabouya, a été condamné à 6 mois d’emprisonnement dont 3 mois de prison et 500 mille francs guinéens d’amende pour les faits de récel.

«« À l’issue des débats contradictoires dans cette affaire, le tribunal, statuant publiquement et contradictoirement en matière correctionnelle et en premier ressort, après avoir délibéré condamne M. Carlos Corces Bustamante à 1 an d’emprisonnement dont 4  mois ferme et 2 millions d’amende. Condamne Mohamed Camara à 6 mois d’emprisonnement dont 3 mois ferme et 500 mille francs guinéens d’amende. M. Mamadou Dia à 8 mois d’emprisonnement dont 2 mois 20 jours ferme et 1 million 500 mille francs guinéens d’amende. Colonel Namory Keita à 1 an d’emprisonnement avec sursis et 5 millions de francs guinéens comme amende. Ordonne la confiscation du pistolet et munitions, ordonne la restitution des fusils de calibre 315,338 et autres, ordonne l’interdiction de séjour à Carlos Corces Bustamante dans la réserve de Sabouya pendant 5 ans, rejette la demande d’interdiction du territoire guinéen. Sur l’action civile reçoit l’Etat guinéen représenté par son agent judiciaire en sa constitution de partie civile, condamne M. Carlos Corces Bustamante au payement de 180 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts pour l’exploitation illégale de sa zone à Sabouya, condamne Namory Keita et Mamadou Dia à lui payer la somme de 60 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts pour usurpation de fonction et de faux commis dans un contrat administratif. Les condamne solidairement à payer la somme de 300 millions de francs guinéens pour tous autres préjudices conformes»», a déclaré le procureur juste après le procès

Aïssata Camara, correspondante régionale à Mamou

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.