Mamou : le CNPG organise un atelier de renforcement des capacités des encadreurs pédagogiques des CFP

Le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle compte redorer le blason de l’enseignement technique en Guinée. Déterminé dans cette lancée, le département de Alpha Bacar Barry a organisé un atelier de formation des encadreurs des centres de formation professionnelle sur les outils de gestion des programmes selon l’approche par compétence (A P C) dans la commune urbaine de Mamou. C’est le Centre National de Perfectionnement et de Gestion « CNPG », avec le ministère de l’enseignement technique  qui l’a organisé hier  lundi 18 juillet 2022. La formation qui a débuté à l’ENATEF de Mamou à 9 heures prendra une semaine. Elle connaît la participation de près de cent encadreurs.

Interrogé, Ibrahima Sory Soumah, conseiller principal du ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a donné l’objectif recherché par le département en organisant cette formation.

« L’objectif principal recherché en développant cette formation est le renforcement de la capacité des encadreurs pédagogiques. L’approche de formation retenue au niveau de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, c’est l’approche par compétence. Les formateurs en situation de classe sont en train d’être formés sur l’application de cette approche de formation. On ne va pas continuer à renforcer la capacité des formateurs en situation de classe, sans renforcer la capacité des encadreurs pédagogiques les plus proches des enseignants en situation de classe. Donc la présente formation c’est le renforcement des capacités des encadreurs pédagogiques les plus proches à savoir les chefs des travaux, les chargés des stages et les chefs de filières  sur les outils de gestion sur l’approche par compétence », confie Ibrahima Sory Soumah, avant d’ajouter que cette formation s’inscrit dans le cadre du plan décennal de l’éducation. 

« Ces formations sont en train d’être mises en œuvre dans le cadre du plan décennal de l’éducation en Guinée, financées par l’Agence Française de développement. C’est pourquoi c’est parti de la plus belle des manières », ajoute-t-il.

Quant au Directeur général  adjoint du CNPG, cette formation doit permettre aux encadreurs pédagogiques d’avoir quelques capacités pour mieux enseigner les futurs ouvriers du pays. 

« Ce n’est pas seulement la qualité de l’enseignement, nous recherchons le but final, la qualité même de l’ouvrier que nous formons. Vous savez un ouvrier ce n’est pas quelqu’un qui vient pour faire un cours dans les classes. C’est quelqu’un qui doit réaliser des œuvres. Et pour cela, il faut qu’il y ait des compétences dans le domaine de la pratique », a évoqué Diallo Alpha Boubacar, Directeur général adjoint du CNPG au micro de notre correspondant. 

Selon les organisateurs, cette formation ne sera pas que pour les encadreurs de l’enseignement technique de la région de Mamou. Elle s’étendra au fur et à mesure à d’autres centres.

Jacques Kamano                                                                  

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.