Mamou : le commissaire central convie les chefs de quartier pour la validation d’un plan local de sécurité

Le commissaire divisionnaire, commissaire central de  police de Mamou a rencontré les chefs des 28 quartiers de la préfecture de Mamou. La rencontre a eu lieu dans la salle polyvalente du commissariat central, en présence du commissaire de ce service, du commandant de la gendarmerie mobile, ainsi que plusieurs cadres du commissariat.

L’objectif de cette rencontre est de mettre en place un plan local de lutte contre la criminalité et la délinquance dans la ville de Mamou.

Après sa nomination à la tête du commissariat central de police de Mamou, le commissaire divisionnaire Souleymane Sidibé compte en finir avec la criminalité et la délinquance dans la ville de Mamou. C’est dans cette perspective qu’il a convié ce mercredi, les 28 chefs de quartiers de la commune urbaine de Mamou pour mettre en place un plan d’action local de lutte contre ces fléaux dans sa juridiction.

« Effectivement, aujourd’hui, on a tenu à rencontrer les chefs de quartiers de Mamou, juste dans le cadre du travail. Avec tout ce qui se passe à Mamou, si la sécurité ne travaille pas avec le quartier, ça va être compliqué. Donc, on a pensé inviter tous les chefs de quartiers pour qu’ils viennent au commissariat, qu’on échange, on les écoute pour voir les problèmes dont ils souffrent. Pour la paix à Mamou, pour la sécurité et la quiétude à Mamou.

J’ai l’assurance parce qu’ils ont répondu d’abord massivement, chose que je salue. Et avec l’échange qui a eu lieu, qui a été vraiment participatif, vraiment il y a la promesse que tout va changer. Ils ont sollicité tout. Et nous aussi, on leur a demandé vraiment à ce qu’il y ait une main franche, une collaboration franche et de façon partagée », a évoqué Souleymane Sidibé, commissaire divisionnaire, commissaire central de Mamou.

Les représentants des citoyens dans les différents quartiers de la commune urbaine de Mamou ont massivement répondu à l’appel. Devant les autorités, ils se sont engagés à accompagner le commissaire divisionnaire dans sa lutte contre la criminalité qui devient problématique dans  la région de Mamou.

En plus, le porte-parole des chefs de quartiers a promis, au nom de ses frères, de rendre compte à la population afin de veiller strictement au respect des engagements pris pendant la rencontre.

« C’est quelque chose à laquelle aspiraient les chefs de quartiers parce que chacun a ses problèmes dans son quartier. Les problèmes de tous les bords. Comme ils nous ont appelés dans ce cadre, vraiment on était très fiers de répondre à ça.

Comme déjà ils nous ont tendu la main pour qu’on trouve une solution aux problèmes qui assaillent la ville, qui assaillent les quartiers, nous, nous sommes disposés à collaborer avec eux dans le cadre de la lutte contre tous les travers sociaux », a expliqué Elhadj Amadou Baïlo Diallo.

Il faut rappeler que la région de Mamou est frappée de plein fouet par la criminalité.

Les autorités sécuritaires ont tenu à préciser que même n’ayant pas beaucoup de moyens, elles iront jusqu’au bout.

Jacques Kamano 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.