Mamou/Poudrière: sages, imams et jeunes refont leur route,  en lieu et place de l’Etat 

Constatant l’impraticabilité de leur route, les jeunes du quartier Poudrière,dans la commune urbaine de Mamou, se sont mobilisés pour le reprofilage de leur route hier dimanche. 

À travers des actions citoyennes, ils comptent refaire leur route qui, depuis 1960, n’a pas bénéficié de réfection.

Imams, sages, chef de quartier et jeunes ne veulent plus attendre l’aide de l’Etat guinéen pour les bésoins primaires. 

Selon les informations recuillies par notre correspondant, c’est grâce aux imams et aux sages, en harmonie avec le président du quartier ainsi que les jeunes, que cette activité a eu lieu dans la matinée d’hier dimanche. 

Approché sur cette action citoyenne,le président du conseil de quartier de la Poudrière a livré ses sentiments avant de remercier sa population. 

« Je suis très heureux. Face à notre imam qui est là on a eu cette initiative depuis de longues années. Chaque année, les péripéties que nous rencontrons souvent ici nous empêchent carrément de faire ce travail. Mais cette année, nous avons pris cette décision comme par les années passées, de faire cette route là qu’on appelle la Corniche. Cette route que vous voyez depuis chez N’Nan Bô là bas a été entamée depuis 1960.En ce moment, nous nous étions encore à l’école primaire qu’on appelle Cinquième. En 1960, nos parents ont dit de faire ce travail. Le travail a commencé avec un buldozer au départ mais les parents ne pouvaient pas.Ils ont abandonné. Aujourd’hui, les vieux sont mobilisés, la notabilité est mobilisée pour faire ce travail.Chaque année, on fait un peu. Surtout avec ces roches  que nous avons devant nous ici, nous sommes très contents des jeunes et des femmes avec l’appui de nos imams. La mobilisation est de taille », reconnaît le président du conseil de quartier de la  Poudrière. 

Ce travail acharné contre les pierres dans le quartier Poudrière se fait manuellement avec l’aide des personnes de bonne volonté. Un des jeunes ressources dudit quartier a bien voulu témoigner.

« Les jeunes de la Poudrière se sont retrouvés encore cette fois-ci comme toutes les autres années pour voir qu’est-ce qu’ils peuvent faire dans le quartier. 

D’abord, on s’est assigné comme objectif de  réhabiliter les routes dans le quartier. On a commencé il y a de cela trois semaines et je pense que ça se passe très bien. Puisque nous n’avons pas de moyens, on lance un appel à tous les jeunes du quartier de rejoindre le groupe pour qu’ensemble, on puisse faire les routes du quartier et voir encore d’autres besoins pour aider le quartier à se developper.

Il y a des personnes de bonne volonté qui nous aident mais pas les autorités. Par exemple, les vieux, eux, ils achetent de l’eau, certains donnent de l’argent on essaye de préparer à manger pour le groupe.C’est comme ça que certains contribuent », témoigne Touré Aboubacar, jeune ressource du quartier Poudrière. 

Il faut mentionner que les jeunes de la Poudrière ne sont pas à leur première action pour le développement de leur quartier. Les autres quartiers de Mamou vont-ils leur emboîter le pas?

Attendons de voir.

Jacques Kamano 

624 50 82 79 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.