Mamou: un malade mental brûle 7 cases et une maison en tôle, à Hamidouya

Print Friendly, PDF & Email

Selon Thierno Hamidou Barry, ancien président de la jeunesse de Hamidouya qui a témoigné ce vendredi 30 juillet par téléphone, l’acte s’est le mardi 27 juillet 2021 à Saramoussaya dans Mamou, plus précisément à Hamidouya. Il confirme que c’est un jeune malade mental, du nom de Thierno Yaya Diallo, orphelin de père et qui vit avec ses oncles, qui a mis feu à ces 8 maisons.

«C’était le mardi passé que Thierno Yaya Diallo, un malade mental s’est soudainement levé et a brûlé des concessions :  7 cases et une maison en tôle, ce qui fait en tout 8 concessions. La localité brûlée s’appelle Gâadha  Gbogondoun. Après avoir brûlé ces maisons, il a ensuite frappé un jeune homme à l’aide d’une barre de fer. Le jeune venait pour secourir les victimes. C’est ainsi qu’il lui a cogné la tête avec la barre de fer qu’il détenait. Il est tombé sur place. Il a été transféré d’urgence à l’hôpital de Mamou mais comme ceux-ci n’ont pas pu faire grand-chose. Ils nous ont dit de l’emmener à Conakry.  Arrivé à Conakry, il été emmené à l’hôpital Jean Paul 2 et à Ignace Deen. Là-bas aussi, ils nous ont dit qu’ils ne peuvent pas le soigner. Nous sommes vraiment inquiets à son sujet. Effectivement, nous savions qu’il avait un problème mental mais ce jour-là il a surgi d’un seul coup pour agir comme il l’a fait.  Tout le monde était au champ, même le jeune qu’il a frappé à la tête était au champ. Ce sont les cris des gens qui l’ont alerté et il est venu coïncider avec ce malheur», a-t-il expliqué.

Thierno Hamidou Barry, ancien président de la jeunesse de Hamidouya, demande au gouvernement de venir en aide à ces personnes qui se trouveraient aujourd’hui dehors.

«Nous demandons vraiment de l’aide au gouvernement puisque toutes les victimes dorment sous les arbres, à la belle étoile. Et imaginez en ces moments de grandes pluies. Et aussi nous aider pour les soins du jeune homme alité à Conakry. Et nous vous prions, vous aussi de vous impliquer fortement afin que l’État agisse puisqu’il a fait assez de dégâts ici.», a-t-il sollicité.

Quant à Thierno Yaya Diallo, ledit malade mental qui a brûlé les maisons, il serait à Saramoussaya entre les mains de la sécurité.

Christine Finda Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.